Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Pour la promotion et le développement de l'agriculture de précision en Algérie (2ème partie)

par Mourad Hamdan*

Pour mener à bien ses tâches quotidiennes, l'agriculteur dispose désormais d'un arsenal technologique qui va des capteurs connectés (permettant de mesurer la température de l'air, l'hygrométrie, la pluviométrie, la température du sol…et fournissant l'information météorologique et agronomique à la parcelle en temps réel) aux systèmes embarqués sur les tracteurs permettant d'optimiser les réglages des pulvérisateurs de produits phytosanitaires (réduction de l'ordre 15 à 20 % des quantités épandues) en passant par les logiciels paramétrés permettant une gestion complète de l'exploitation via des solutions open source. Cette panoplie est à la base de la performance agricole !

2- Logiciels de gestion de fermes

La réussite en matière d'agriculture moderne passe par un suivi détaillé des opérations agricoles. L'application des normes de qualité toujours plus rigoureuses ainsi que la maîtrise des coûts de production toujours plus fine dans un environnement de plus en plus compétitif entraînent aujourd'hui des changements profonds au niveau de la gestion des exploitations agricoles. Le passage à la précision et l'adoption de technologies à complexité croissante rendent actuellement l'utilisation de solutions performantes absolument indispensables.

La puissance des logiciels de gestion de fermes devient par la force des choses un atout majeur face aux exigences de l'agriculture contemporaine.

L'application mobile de gestion de ferme offre :

- Une reconnaissance des cultures ;

- Un suivi de l'ensemencement et des applications des produits ;

- Des outils de collecte des données (notamment de récolte) ;

- Des niveaux gradués de précision ainsi que des indicateurs d'alerte (relatifs aux intervalles à respecter avant récolte) ;

- Des détails du champ, son historique et des inventaires divers.

3- Planification des cultures

Réaliser la meilleure saison possible, tel est le souhait récurrent de chaque entrepreneur agricole ambitieux et audacieux. Or il va sans dire que des considérations d'ordre stratégique doivent éclairer tout décideur agricole qui aspire au succès. Si la segmentation stratégique permet de découper l'activité agricole en groupe de métiers agricoles au sein même de l'entreprise et de déterminer leur poids relatif en termes de chiffre d'affaires futur, la planification stratégique, quant à elle, doit être faite par domaine (et par zone) pour que le succès tant espéré soit au rendez-vous lors de la récolte à venir.

C'est pourquoi l'utilisation d'outils de planification (issus de plateformes logicielles de gestion agricole) se justifie amplement. Nonobstant le fait qu'ils établissent le potentiel de fertilité chimique des sols, les listes d'achat d'intrants et une budgétisation (en termes de coûts et de temps), ces puissants outils proposent :

- Une évaluation multicritères de l'historique des récoltes ;

- Une planification de la fertilité des terres agricoles ;

- Une planification des cultures ;

- Une planification des opérations de plantation et d'ensemencement ;

- Une planification pour une gestion optimale de l'eau ;

- Des «fourchettes» de précision requises pour l'atteinte des objectifs ;

- Des estimations précises des rendements agricoles et de la rentabilité (économique et financière).

- Dans une optique de gestion globale, d'autres outils de l'agriculture de précision proposent :

- La mesure du NDVI (*)

- Les prescriptions à taux variable (pour les semences, la protection des cultures et les applications d'engrais) ;

- Le suivi de l'irrigation ;

- Le support d'imagerie.

(*) Le NDVI ou (Différence Normalisée d'Indice de Végétation) est reconnu comme étant l'indice de végétation le plus fiable pour estimer les besoins nutritionnels des végétaux. Très fortement corrélé avec la biomasse, il informe sur la vigueur des plantes et leur capacité à absorber l'azote.

4- Gestion spécifique au site et application à taux variable

La gestion spécifique au site prend en compte les trois critères suivants :

- (1) L'existence d'une variabilité spatiale significative affectant le rendement des cultures ;

- (2) L'identification et la quantification des causes de cette variabilité ;

- (3) L'exploitation des informations obtenues par ces mesures pour modifier les pratiques culturales dans le but d'améliorer les profits ou réduire l'impact environnemental.

Une étude de Cassman et Plant (1992) comparant la gestion spécifique au site et l'application uniforme de fertilisants a démontré que les bénéfices économiques dépendaient, d'une manière complexe, des trois facteurs suivants :

- (1) du ratio entre le coût des fertilisants et la valeur de la récolte ;

- (2) de la distribution du taux des éléments chimiques existants naturellement dans le sol ;

- (3) de la réponse des cultures aux fertilisants.

5- Outils financiers

De la comparaison des dépenses réelles aux budgets prévus à l'établissement des états financiers des exploitations en passant par le calcul des coûts par unité de production, les possibilités de ces outils sont tout à fait remarquables.

La rentabilité y est suivie de façon précise et les données sont prises en vue de créer des cartes de profits à même de fournir les résultats financiers de l'année en cours, champ par champ et culture par culture. En entrant les transactions dans le registre de compte interactif et en consultant rapidement les profits et pertes par domaine, il est possible de voir où il faut apporter les changements qui s'imposent à mesure que les améliorations se réalisent et s'enchaînent année après année.

Amélioration des performances agricoles

1- Préparation du terrain agricole

a- Solution de préparation

du terrain agricole

Les solutions de préparation des terres entièrement intégrées permettent un bon développement racinaire en créant une structure de sol favorable à la croissance. En effet, le travail du sol, les applications anhydres et les cartes de préconisation personnalisées aident les agriculteurs à contrôler de façon précise les engrais et à améliorer les opérations de labour. Les rendements agricoles et la productivité agricole globale s'en trouvent alors grandement améliorés. De plus, les systèmes de cartographie de bureau, de tenue de dossiers sur le terrain et de comptabilité de caisse forment des solutions assez complètes (en ligne et mobiles) pour les exploitations agricoles. Elles permettent de gérer aisément tous les enregistrements de terrain via la création de rapports de tâches (de terrain). La plupart des activités de terrain sont générées automatiquement à partir des données d'agriculture de précision qui incluent entre autres :

- Les variétés de semences / type de batteries de trieurs alvéolaires choisi ;

- Les mélanges en cuve ;

- Les pesticides à usage restreint ;

- Les utilisations d'engrais ;

- Les données de récolte ;

- Le suivi du stockage du grain.

A suivre...

*Consultant en management