Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Intox

par El-Guellil

Il serait bien qu'on se mette à suivre les infos télévisuelles en ayant en tête ce texte de Vladimir Volker. Il disait:

«L'intoxication la plus offensive et la plus dangereuse de toutes les armes subversives est une agression intellectuelle dirigée contre l'esprit humain. C'est l'arme par excellence de l'intelligence. Son domaine est celui des idées. Son arme, c'est le mensonge. Montée avec soin et avec les moyens nécessaires, elle réussit à créer une fausse réalité assez convaincante pour que l'adversaire se trompe, tout en raisonnant juste.

Elle a des points communs avec la propagande, l'action psychologique et l'agitation politique clandestine.

Ces dernières visent indirectement des buts généraux et lointains, moraux et souvent vagues, tandis que l'intoxication est une action directe dont l'objectif est particulier et immédiat, bien précis et matériel.

Les opérations authentiques d'intoxication sont des campagnes méthodiques, poursuivies pendant des années ou des dizaines d'années par un groupe organisé et commandé, cherchant à modifier les images des faits matériels et, autant que possible, les faits eux-mêmes, afin de diriger la conduite d'un autre ensemble d'humains en un sens présumé favorable à l'atteinte d'un but défini.

Les cas d'intoxication vont de la captation mentale d'un seul homme, objectif suffisant lorsqu'il s'agit d'un monarque absolu, à la prise en main d'une nation entière, en passant par la «déception», particulièrement délicate, d'un état-major composé d'experts en la matière.

Lorsque l'action d'influence atteint un certain seuil, optimum, l'acquiescement de l'opinion débouche sur une psychose collective. Au cours de cette étape, l'individu perd tout sens critique et souhaite lui-même être abreuvé du sujet qui l'a influencé.

A ce stade dit de «vampirisme», celui qui est mordu par le sujet devient mordeur à son tour. Passionné par le sujet, il devient lui-même un vecteur d'opinion et influence à son tour son entourage. Le désinformé devient désinformateur».

Amala la Libye, la Syrie, le Yémen, la Tunisie, l'Egypte, bien avant l'Irak… Revoyons les images des télés occidentales et réinformez-vous…