Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Angle des rues Mimoun Abdeslam et Toula Lahouari (Mdina Jdida): Un problème d'eaux usées qui dure depuis 2014

par Mohamed Belaroui

  Des habitants du quartier Mdina Jdida, qui se sont déplacés à notre rédaction, protestent sur ce qu'ils appellent une «négligence de l'APC et de la SEOR qui n'a que trop duré». Il s'agit d'un problème de canalisation des eaux usées obstruée dans un point profond non déterminé, et faisant retour sur la chaussée, depuis…. 2014, au carrefour des rues Mimoun Abdeslam et Toula Lahouari. Une situation qui, par le temps, est devenue un véritable calvaire pour ces habitants assaillis de moustiques, cafards, rats et évidemment des odeurs nauséabondes qui se dégagent de cet égout, du matin au soir. Selon toujours les contestataires, cette anomalie ou malfaçon, serait due à des travaux de la SEOR, en 2014, liés aux eaux pluviales, ajoutant qu'ils auraient frappé à toutes les portes pour mettre terme à cet embarras mais en vain.

Malheureusement nous voilà encore, dans le constat et la réflexion qui donnent ainsi des remarques négatives sur la gestion des préoccupations de la ville d'Oran. A noter que nos tentatives d'appel vers les services concernés, sont restées sans réponse. Enfin, ces habitants font appel au wali d'Oran pour intervenir afin de mettre fin à leur calvaire.