Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Dans le cadre d'une convention entre la CNAS et l'ONAAPH: 3.577 handicapés moteurs pris en charge en 2017

par S. M.

La caisse nationale des assurances sociales (CNAS) a accordé depuis janvier 2017 à ce jour 3.577 prises en charge (100%) pour les personnes à mobilité réduite, a-t-on appris mardi auprès du directeur de wilaya de cette agence, Lotfi Mesli. Les assurés en question ont bénéficié de grands appareillages (prothèses, fauteuils roulants…) réalisés localement par l'antenne de l'office national d'appareillage et d'accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH). «La CNAS prend en charge au total 10.300 personnes à mobilité réduite à Oran. Nous avons délivré en 2017 des attestations de prises en charge de 100% à 3.577 handicapés moteurs», a déclaré le premier responsable de la CNAS à Oran en marge des portes ouvertes organisées par cette caisse mardi pour les associations des handicapés de la wilaya. Les délégués de 28 associations agréées par la caisse ont reçu des explications sur les nouvelles mesures destinées à faciliter et simplifier les procédures de prise en charge des personnes à mobilité réduite. «Un nouveau service social pour s'occuper des personnes handicapées est opérationnel depuis trois mois à la CNAS d'Oran. Ce service accompagne la personne à mobilité réduite pour les consultations et les examens d'imagerie médicale», précise notre interlocuteur. La directrice de l'antenne de l'ONAAPH à Oran, Mme Zine Hafsa, a révélé, de son côté, que la fabrication des prothèses intelligentes du genou a été entamée récemment à Oran. «Nos techniciens ont bénéficié d'une formation spécifique à Alger. Nous avons réalisé 27 prothèses intelligentes certifiées Eco Plus. Le coût de chaque prothèse est de 100 millions de cts. Ce montant est couvert à 100% par la CNAS», souligne notre source. Le représentant de la direction de la Santé a révélé, quant à lui, que les autorités sanitaires viennent de délivrer un agrément à un opérateur privé pour l'hospitalisation et les soins à domicile des malades chroniques et notamment les cancéreux et les dialysés.