Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Internet 2012 en chiffres : le Maghreb, une goutte dans un océan

par Abdelkader Zahar

Les chiffres livrés par le site Royal Pingdom (https://www.pingdom.com/) montrent que les pays du Maghreb, et l'Algérie en particulier, sont loin de la société de l'information. Pour cette première partie, nous focaliserons sur les flux du courrier électronique (email), le classement des sites web par pays d'hébergement, les parts de marché des serveurs Web et les noms de domaines.

Afin 2012, le nombre d'utilisateurs de messageries est estimé à 2,2 milliards. Quelque 144 milliards d'emails ont été échangés quotidiennement dans le monde au courant de l'année dernière. D'ici 2016, les prévisions font état de 196 milliards d'emails échangés par jour. Seul un tiers des emails échangés avait un lien avec le travail. "61% des messages n'étaient pas essentiels". 11% des emails étaient personnels (sans aucun lien professionnel). Au sein des entreprises (Webmail interne), en moyenne, 63% de la messagerie entre dans le cadre de la communication d'employé à employé. Le marché de l'Email est principalement contrôlé par Google, Microsoft et Yahoo!. Le nombre d'utilisateurs actifs de Gmail dans le monde est de 425 millions, ce qui fait de Google le leader mondial de la messagerie. Dans le segment "client de messagerie", le marché du Corporate Webmail Clients est de 629 millions, et affiche le taux de croissance le plus rapide (13%) au cours des quatre prochaines années à plus de 1 milliard d'ici la fin de 2016. Pas moins de 4,3 milliards d'email client ont été échangés en 2012.

Sur l'ensemble des emails échangés en 2012, près de 70% sont considérés comme spam (courriel non sollicité). En moyenne annuelle, 50,76% des spams concernent les produits pharmaceutiques, contre 7% pour des sites de rencontres, 3% contenant des liens vers des malwares, et moins de 2% dirigent vers des sites d'Adultes. Par source, 40% des spams proviennent d'Asie, près de 25% d'Europe, 19% d'Amérique du Nord, 10% d'Amérique du Sud, et 5% d'Afrique. Les Etats-Unis représentent à eux seuls 14,7% de production de spams, suivis de l'Inde (6,9%), Corée du Sud (4,6%), Russie (4,1%), Chine (3,8%). L'Arabie Saoudite, qui figure dans le "Top 12", détient 2,3% des parts mondiales de spams, à égalité avec la Roumanie, et suivie par le Pakistan (2,2%) et l'Iran (1,8%). Le Maghreb est classé dans la zone verte (moins de 1%) de la production de spams. A égalité, l'Algérie et le Maroc affichent une part de 0,6%, alors que la Tunisie détient 0,8%.

Plus d'un demi-milliard de sites Web

A fin décembre 2012, on a dénombré 634 millions de sites Web dans le monde, soit 51 millions de plus qu'en 2011. Sur le million de sites les plus visités au monde (selon Alexa), plus de 43% (431.214) sont hébergés aux Etats-Unis. Loin derrière, l'Allemagne occupe la seconde place avec 82.152 de sites, suivie de la Chine (49.730), du Royaume-Uni (37.829), et en 5e position la France avec 35.777 de sites hébergés. Nous trouvons également, dans le "Top 20" des pays qui hébergent le million de sites les plus visités au monde, la Pologne (9.989), la Turquie (7.721), l'Inde (6.255), Hong Kong (5.730), et la Corée du Sud (5.659). Dans le "Top 100", l'Iran arrive en 32e position (2.704 sites), 39e l'Afrique du Sud (1.852), 40e Israël (1.729), 44e Pakistan (1.421), 63e l'Arabie Saoudite (322), 67e les Emirats Arabes Unis (279), L'Egypte en 69e position (276 sites), le Maroc 82e avec 97 sites, 86e le Koweït (92 sites Web), le Qatar 92e (54 sites), 93e la Jordanie avec 52 sites Web, et à égalité le Nigeria et la Syrie à la 98e place avec 49 sites Web. L'Algérie, la Tunisie et la Libye sont absents des 100 premiers pays. L'Afrique, où le taux de pénétration de l'Internet de 13,5% sur une population de plus d'un milliard d'individu, 34 pays hébergent un ou plusieurs des 2.670 sites (0,27%) figurant parmi le million de plateformes Web les plus visitées au monde.

"Onec.dz" premier site algérien

Sur une centaine des plus importants sites Web hébergés en Afrique, 58 le sont en Afrique du Sud, contre 22 en Egypte, 7 aux Seychelles, 5 au Maroc, 4 au Nigeria, et un seul en Algérie, au Soudan, au Kenya, et en Libye. L'Afrique du Sud et l'Egypte représentent 80 des 100 plus importants sites Web. Mais en terme de classement, les deux premiers sites sont Egyptiens : "Masrawy" (http://masrawy.com) et Al Ahram (http://ahram.org.eg/). Les deux suivants sont hébergés en Afrique du Sud : "News 24" http://www.news24.com et Bid or Buy (http://www.bidorbuy.co.za). Le 5e du haut du tableau est également hébergé en Egypte : "Yalla Kora" (http://yallakora.com). Parmi les 5 sites hébergés au Maroc, figurant dans le "Top 100" africain, figure un site (24e) de streaming vidéo "Watch Fomny" (http://watchfomny.com), le site (25e) de l'opérateur mobile Inwi (http://inwi.ma/), et celui (36e) de Maroc Télécom (http://iam.ma/). Le site d'information Menara (http://menara.ma/) arrive à la 83e place, puis celui de l'opérateur Meditel (http://meditel.ma/) à la 85e place. L'unique site algérien parmi le "Top 100" est celui de l'Office national des examens et concours – ONEC (www.onec.dz). Classé à la 88e place africaine et 69.323 au classement mondial d'Alexa (rapport entre le nombre de visites quotidiennes et le nombre de pages consultées), la plateforme est très populaire en Algérie notamment en période d'examens de 4e années moyenne et de baccalauréat (inscriptions, résultats, archives de sujets des précédentes cessions…).

Les serveurs Apache majoritaires mais en déclin

A fin 2012, la part de marché des serveurs Apache enregistrait un déclin de 6,7%, mais reste majoritaire à 55,70% (352.951.511 de sites hébergés). De son côté, NGINX continue sa formidable lancée avec un accroissement de plus de 36%, soit une part de marché totale de 14% (76.460.756 sites). Les serveurs IIS de Microsoft affichent 20% de part de marché (111.570.010 de sites hébergés), soit une hausse 32,4% en une année. Quant aux serveurs de Google, ils enregistrent une évolution modeste de l'ordre de 15,9%, avec une part de marché de 4% (21.870.614 de sites). Toujours en 2012, on compte 246 millions de noms de domaines de premier niveau, soit un accroissement de 12% (26,4 millions nouveaux noms de domaines) par rapport à 2011. Le nom de domaine ".com" arrive largement en tête avec 105 millions de noms, suivi de ".net" avec près de 15 millions de noms. Le ".org" compte 9.704.475 inscriptions, contre 6.674.877 pour le ".info" et 2.170.934 pour le ".biz". Parmi les noms de domaines de pays en fortes progressions, figurent le ".de" (Allemagne), ".ru" (Russie), et le ".cn" (Chine). Le ".com" représente 75% des noms de domaines enregistrés aux USA, 83% en Chine, 63% en Allemagne, 76% au Royaume-Uni, et 71% en France.

Au Maghreb, le ".com" est également majoritaire parmi les autres noms de domaines (.net, .org, .info, et .biz). Il représente 77% du marché des 4.445 noms de domaines enregistrés en Algérie. Au Maroc, ".com" approche les 78% des 18.865 noms de domaines. Et en Tunisie, le ".com" représente près de 86% des 5.863 noms de domaines.