Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Air Algérie: La Direction générale ouvre le dialogue avec le personnel navigant

par Houari Barti

La Direction générale d'Air Algérie devra se réunir aujourd'hui avec les représentants syndicaux de son personnel navigant commercial (PNC) qui viennent de déposer un préavis de grève pour le 31 janvier prochain.

C'est ce qu'a annoncé hier une source proche du dossier, citée par l'APS, qui estime que cette réunion, dont la présidence sera assurée par M. Mohamed Salah Boultif, PDG d'Air Algérie, constituera une occasion pour «réitérer une nouvelle fois la détermination de la Direction générale de la compagnie de concrétiser ses engagements vis-à-vis de son personnel commercial navigant». « La Direction générale saisira cette opportunité pour informer les représentants syndicaux que des réajustements liés au régime indemnitaire du PNC seront introduits comme cela a été précédemment convenu par les deux parties », a ajouté la même source. Contacté en début d'après-midi d'hier, le syndicat du personnel navigant commercial (PNC) s'est dit, par la voix de son porte-parole, M. Yacine Hamamouche, « ignorer pour le moment la tenue d'une telle réunion». M. Hamamouche ne manquera pas de souligner, cependant, que le syndicat qu'il représente « reste ouvert à toute initiative consacrant le dialogue et l'échange des points de vue ». Le secrétaire général de la compagnie, M. Abderrahmane Halimi, avait indiqué dimanche à l'APS que « certaines revendications du PNC ont été déjà prises en charge, alors que d'autres, dont le traitement nécessite un peu plus de temps, le seront très prochainement ». Le SG d'Air Algérie a indiqué, par ailleurs, que le dialogue et la concertation «n'ont jamais cessé entre la Direction générale de la compagnie et l'ensemble des travailleurs, et ce, dans l'intérêt de tous». A une question sur le préavis de grève déposé par les représentants syndicaux du PNC d'Air Algérie, il a répondu: «La Direction générale de la compagnie s'attelle à satisfaire toutes les revendications légitimes des travailleurs dans le calme et la sérénité». Si la       Direction générale d'Air Algérie s'est voulue « rassurante » à travers les déclarations de son secrétaire général, le syndicat affirme, pour sa part, « attendre du concret ». C'est en effet ce qu'avait déclaré avant-hier au Quotidien d'Oran, M. Yacine Hamamouche, porte-parole du syndicat du PNC dans une première réaction au message d'apaisement de sa direction. « L'accord salarial conclu au lendemain du gel de la grève du mois de juillet dernier n'est toujours pas mis en vigueur. La commission devant traiter de cet accord s'est réunie à plusieurs reprises dont la dernière date du 11 novembre 2011. Les points figurant dans les procès-verbaux de ces réunions ont été soumis au Conseil d'Administration de la compagnie qui les a adoptés, mais, jusqu'à ce jour, le protocole d'accord consacrant, notamment ces ‘réajustements des salaires', n'a toujours pas vu le jour » a, par ailleurs, expliqué M. Hamamouche. Par ailleurs et selon des sources proches du syndicat du PNC d'Air Algérie, le secrétaire général du syndicat aurait reçu des « promesses verbales » de la part de la Direction de la compagnie, selon lesquelles le protocole d'accord sera rédigé et signé au plus tard dans une semaine. Pour rappel, en juillet, les stewards et hôtesses de l'air s'étaient mis en grève durant quatre jours, bloquant tous les vols de la compagnie nationale et provoquant une sérieuse perturbation dans plusieurs aéroports étrangers, notamment français. Le personnel de bord de la compagnie Air Algérie réclamait une revalorisation du salaire et du statut. Ils avaient accepté de reprendre le travail après une médiation du Premier ministre Ahmed Ouyahia. Ces personnels réclament d'être alignés sur le statut des pilotes puisqu'ils sont soumis à la même mobilité et aux mêmes risques en matière de sécurité. Pour l'heure, ils sont payés comme le personnel au sol. En 2011, Air Algérie a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 56 milliards de dinars algériens, soit 560 millions d'euros, en légère hausse par rapport à l'année précédente, a annoncé dimanche son PDG Mohamed Saleh Boultif. Il prévoit pour 2012 un CA de 58 milliards de dinars algériens (580 millions d'euros), soit un résultat similaire à celui de 2009 qui a été «la meilleure année» de la compagnie nationale, a-t-il dit.