Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Répartis entre une dizaine de communes: Lancement prochain des travaux de plus de 1.000 logements sociaux

par D. B.

Dans le cadre des dispositions prises par la wilaya d'Oran pour la résorption de l'habitat précaire, plus de 1.000 logements sociaux répartis sur une dizaine de communes, seront lancés par l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), indiquent les services de la wilaya. Ce programme destiné aux mal-logés aux bas revenus sera réalisé dans les communes de Misserghine 150 logements, El Braya 80, Boutlelis 150, Ain El Biya 80, Tafraoui 100, El Kerma 120 , Mers El Kebir 40, El Kerma 120 et 200 unités à Sidi Chahmi. Des commissions de daïra s'attèleront a éplucher tous les dossiers des demandeurs pour ne retenir que ceux qui répondent aux critères exigés.

Assurer des logements décents aux citoyens à travers plusieurs formules, tenant compte des spécificités sociales des ménages algériens et respectant le caractère social de l'Etat est le défi des pouvoirs publics. Les deux dernières années ont été marquées par la relance de plusieurs projets de logements à l'arrêt, à Oran, depuis des années. Ces efforts ont été couronnés par la remise de plusieurs milliers de logements, toutes formules confondues. Ainsi et depuis septembre 2021, à ce mois d'octobre, plus de 22.000 logements, toutes formules confondues, ont été distribués, a annoncé le wali d'Oran, dans une déclaration récente. Ces logements sont répartis sur l'ensemble des daïras de la wilaya. En effet, depuis septembre 2021 à ce jour, ce sont des milliers de mal-logés de plusieurs quartiers et communes de la wilaya d'Oran qui ont connu un nouveau départ dans la vie après avoir bénéficié d'un logement décent. Certains d'entre eux attendaient, depuis plus de 40 ans, un toit à l'exemple des postulants de la formule dite «à points» de la commune d'Oran. La distribution des logements de cette formule, gelée depuis 1996 dans la daïra d'Oran et reportée à plusieurs reprises, a vu son épilogue grâce au wali Saïd Sayoud. Dans ce cadre, près 5.500 logements sociaux «à points» ont été distribués par la daïra d'Oran, fin 2021. D'autres communes ont aussi connu de grandes opérations de distribution de logements à l'instar d'Arzew qui a vu la distribution de 1.300 logements sociaux locatifs à El Mohgoun entre autres.

La lutte contre l'habitat précaire et les constructions illicites n'a pas été du reste. C'est ainsi que près de 1.400 familles du bidonville ‘Ras El Aïn' dans la commune d'Oran ont été relogées, le 9 octobre, au pôle urbain Oued Tlélat. Cette action représente un effort considérable des autorités locales pour résoudre un problème de longue date. Aussi quelques mois avant plus de 1.000 familles du bidonville «Sebkha», près de 650 familles du bidonville «Sebika» et près de 950 familles du lieu-dit «CUMO» dans la daïra d'Es-Sénia ont été aussi relogées dans les communes de Bethioua et Oued Tlélat.

Oran a aussi connu le relogement de près de 1.200 familles qui occupaient, depuis les années 80, des maisons en préfabriqués au site dit «Batimate Taliane» à Es-Seddikia. Il est aussi prévu l'attribution de près de 8.000 logements. Une partie de ce quota sera distribuée le 1er Novembre prochain à l'occasion de la Fête de la évolution.