Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Béni-Saf, Oran: 13 harraga secourus, 15 autres interceptés

par Mohamed Bensafi

Treize ‘harraga' ont été secourus, dans la nuit de dimanche à lundi, par une patrouille des garde-côtes, relevant du commandement de Béni-Saf, à 13 milles marins, au nord des côtes de Terga (littoral témouchentois), apprend-on. Leur embarcation avait chaviré et ils ont failli se noyer, n'était-ce l'intervention de la patrouille. Ces candidats à l'émigration clandestine, âgés entre 24 et 35 ans, originaires des wilayas d'Aïn-Témouchent (11) et d'Alger (02), avaient pris la mer, un peu plus tôt, à partir d'une plage de la commune balnéaire de Terga. Ils ont été débarqués au port de pêche de Béni-Saf. Après les procédures d'usage, notamment la visite médicale, ils ont été mis à la disposition des services de la gendarmerie nationale de Béni-Saf pour être, ultérieurement, présentés devant la justice.

Par ailleurs, 15 harraga ont été interceptés, tôt, hier, à 4 milles, au large de Cap Falcon par les unités des garde-côtes d'Oran. Ces clandestins, dont 6 Algériens et 9 ressortissants étrangers avaient pris le départ d'Ain El Turck, à bord d'une embarcation en Polyester avec moteur hors-bord pour regagner les côtes espagnoles. Parmi les Subsahariens de différentes nationalités, figuraient 3 femmes et 2 fillettes de 5 mois et 7 ans, a-t-on précisé. Les ‘harraga' interceptés ont été remis à la gendarmerie nationale après les formalités d'usage.