Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Tébessa: Les programmes de logements en question

par Ali Chabana

  Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar vient d'entamer sa visite de travail à Tébessa, dès son arrivée, par une séance de travail en présence des cadres de son secteur, chefs de daÏra et P/APC, au cours de laquelle ont été présentées les données et statistiques concernant les différents programmes de logement, de l'urbanisme et construction, ainsi que les équipements publics. Puis le ministre annonça ses propres analyses des chiffres fournis. A ce sujet, M. Abedelwahid Temmar s'étonna des retards accumulés «comment qu'un établissement éducatif(CEM), inscrit en 2006, et 44 logements RHP font toujours du sur place» et d'ajouter «c'est logique que les citoyens réagissent par le mécontentement et la protestation, il faut que les projets bougent, en liquidant le passif. Pour ce faire, le ministre dira «toutes les mesures seront prises et seront suivies de concert avec le wali». Concernant le type de logements ruraux, le ministre compte encourager la formule, notamment dans une wilaya frontalière et à vocation agropastorale. En s'adressant aux responsables de l'OPGI, selon lui le taux de recouvrement (21%) est très faible, en deçà de la moyenne nationale. D'autre part, le ministre s'est dit engager plus d'argent pour les opérations des lotissements sociaux. Abdelwahid Temmar a dit qu'il s'est rendu dans sa visite à Tébessa, avec de nouvelles dotations financières (500 millions de dinars pour le logement rural et 500 unités supplémentaires pour la formule LPA, en plus d'une enveloppe financière au bénéfice des lotissements sociaux, aménagement et augmentation du nombre).

Pour ce qui est de l'exécution de la loi 08-15, le ministre assure que l'achèvement de la régularisation des 4.421 dossiers sur les 8.613 dossiers déposés doit être liquidé d'ici la fin de l'année en cours, d'autant plus ‘'qu'une nouvelle loi sur l'urbanisme est en cours de préparation, faudrait-il un grand ingénieur pour construire une école», s'exclama-t-il en signe d'insatisfaction des retards enregistrés dans les différents programmes de logements engagés au profit d'une wilaya de Tébessa mal lotie quand il s'agit d'acquérir un logis, exemple édifiant : le programme location-vente, qui piétine encore, d'après les représentants des souscripteurs AADL, qui dénoncent la lenteur des travaux et ceux-ci ne s'accélèrent que lors de la visite d'un ministre ou du DG de l'Agence nationale du développement du logement. A noter que 1.781 logements toutes formules confondues ont été attribués en 2018, que la direction des Équipements publics a inscrit 57 opérations dont 35 achevées, et ce, dans le secteur de l'Éducation et que la situation de l'opération des biens immobiliers a enregistré un montant de plus de 2,106 milliards de dinars.