Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Cartes grises, fisc, permis de travail pour les étrangers…: Un réseau de falsification de documents officiels démantelé à Oran

par K. Assia

Un important réseau spécialisé dans le faux et usage de faux et dans le trafic international de documents administratifs vient de tomber dans les filets des services de la sûreté de la wilaya d'Oran, a annoncé, jeudi, Nouasri Salah, chef de la sûreté de la wilaya d'Oran lors d'une conférence de presse. Ce réseau criminel organisé est composé de six individus dont quatre ont été neutralisés par les éléments de la 24ème sûreté urbaine de Haï Yasmine, en collaboration avec les services de la police judiciaire de la sûreté d'Oran. Les mis en cause sont âgés entre 30 et 50 ans et deux d'entre eux faisaient l'objet de trois mandats d'arrêt pour des faits similaires. Les deux autres ont été identifiés et demeurent activement recherchés. Les investigations des enquêteurs ont permis d'arrêter les auteurs dans plusieurs quartiers d'Oran, notamment à «Coca» et Sidi El Bachir. Les trafiquants s'adonnaient à la falsification de tous les documents dont les visas, les contrats de travail des ressortissants étrangers, les dossiers de logement, les assurances, les permis de conduire, cartes grises, les certificats de sécurité sociale, les certificats d'exonération des impôts et les attestations de formation professionnelle.

Les faux documents étaient difficilement décelables à l'œil nu compte tenu des techniques employées par les faussaires. L'expertise du laboratoire régional de la police scientifique a permis de confirmer la non-authenticité de ces documents. Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont récupéré, suite à des perquisitions effectuées dans les domiciles des mis en cause, 188 cachets de différentes administrations dont les services de l'OPGI, les APC, entre autres, en plus de microordinateurs, trois imprimantes, un montant de 171 millions de centimes provenant des transactions et 100 dossiers prêts à être falsifiés.

Quelque 50 victimes ont été enregistrées uniquement pour le cas du logement. Les investigations se poursuivent toujours. Depuis le début de l'année, huit réseaux de crime organisé ont été démantelés par les services de la sûreté de la wilaya d'Oran dont trois dans le trafic de drogue, un autre dans la fausse monnaie et le reste dans le trafic de cartes grises et de véhicules.