Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Skikda: Un céréalier «immobilisé» perturbe le trafic au port

par A. Boudrouma

  Le «Sea Lady», un vraquier battant pavillon des Îles Marshall d'une longueur de 190 mètres, chargé d'une cargaison de plus de 42.744 tonnes de maïs en vrac, en provenance d'Espagne, a heurté le fond du bassin Est alors qu'il manœuvrait pour rejoindre un des quais céréaliers qu'on lui a désigné. L'incident s'est produit dans la nuit du mardi à mercredi, vers 22 heures où le bateau a été stoppé net dans sa progression vers le poste d'accostage et s'est s'immobilisé complètement. Selon les premières explications collectées auprès de marins de l'Entreprise portuaire de Skikda (EPS), le tirant d'eau du bassin du port à certains endroits n'était que de 9,80 mètres, nettement en dessous du tirant d'eau du navire qui avait 10,90 mètres. «Certes, le Poste 13 où devait accoster le navire disposait d'un tirant d'eau adapté pour les gros tonnages mais certaines parties du port présentaient des pics où le tirant d'eau était nettement en deçà de 10 mètres, ce qui a été à l'origine de l'échouement accidentel…». La position du bateau au beau milieu de la darse a entraîné la paralysie de plusieurs quais proches et si les tentatives de le hisser ne donnent pas de résultat, l'accostage du car-ferry, en provenance de Marseille prévu pour aujourd'hui, risque également de connaître des changements.

Pour l'heure, une enquête nautique a été ouverte par le service des gardes-côtes pour situer avec précision l'origine de l'incident.

Les tentatives de libérer le navire, engagées après l'inspection des fonds par une équipe de plongeurs, ne seront pas de tout repos. En tous cas, quatre remorqueurs ont été mobilisés et étaient à pied d'œuvre, hier en fin d'après-midi, dans une délicate opération de déséchouement.