Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Arrestation

par El-Guellil

On apprend de source journaloustique royale que la brigade maroquine de police judiciaire a déféré devant le Parquet de Casablanca un jeune homme, en état d'arrestation, après s'être introduit de force, au Consulat algérien.

En effet, durant un sit-in de protestation en réponse aux agressions politiques et médiatiques algériennes contre le Maroc, un jeune homme s'est introduit de force au siège du Consulat d'Algérie et a escaladé le mur jusqu'au toit et a fait descendre le drapeau algérien. La police du roi n'a pas dit si le mis en cause savait lire et écrire.

Un responsable à la Préfecture de police de Casablanca a déclaré à une agence de presse européenne que cet individu a enfreint la loi en agissant ainsi. C'est quand même fantastique. Le type, lors de son escalade, ne semblait pas enfreindre la loi. Puisque que les agents du Makhnez, euh pardon.. du Makhzen, étaient présents, immobiles … Attendaient-ils les ordres de leur chef elli ma chef oualou ? Ils l'ont donc laissé escalader, grimper, arracher l'étendard pour être arraisonné sur place, par des éléments de la police et immédiatement placé en garde à vue, pour enquête préliminaire. Quelle enquête ? bla chek, ils veulent connaître les commanditaires… C'est vraiment de la rigolade, scénario digne d'un dessin animé de mauvaise facture.

Ensuite, en état d'arrestation, ou de protection, le prévenu a été déféré devant le Parquet de Casablanca et placé en détention préventive avant d'être passé devant un juge royal. Un sit-in sera organisé pour la libération de ce héros national, une aide sera versée à sa famille, chaque trafiquant de drogue devra verser quelques grammes de kif afin que puissent vivre ses enfants dans l'euphorie du baise-main.