Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Football - Ligue 2: C'est le statu quo en tête !

par M. Zeggai

Dans le groupe Centre-Ouest, le duel à distance se poursuit entre les deux co-leaders, le MCEB et le CRT au moment où le SKAF et le CRBAO ont réellement hypothéqué leurs chances de maintien. En effet, le team d'El Bayadh est parvenu à respecter la hiérarchie en prenant le meilleur sur son hôte du jour, le Chabab d'Aïn Oussera. Par ce succès, le MCEB a réussi à consolider sa première place conjointement avec le CRT, qui est allé à Koléa, le stade de Hadjout étant suspendu, enfoncer l'USMMH avec un but signé Habchi dans le temps additionnel de la partie. En bas du tableau, l'ASMO, à la faveur de sa victoire à Oran sur l'ESBA, n'a besoin que de deux points pour assurer définitivement son maintien.

En revanche, le GCM a de nouveau trébuché chez lui en concédant un nul qui n'arrange nullement son affaire, ni celle de son adversaire du jour, le SKAF. Ceci dit, le Ghali de Mascara devra encore patienter pour sauver son maintien. Le SCAD, la lanterne rouge, a été atomisée par 5 buts à 1 par la JSMT. C'est également le cas de l'USMBA qui a été battue à domicile par l'USMH. Enfin, le RCK et le MCS se sont neutralisés dans un match sans enjeu.

Dans le groupe Centre-Est, l'USMK poursuit sa domination et maintient son avance à deux points sur son dauphin, la JSBM. En attendant les deux dernières journées, il semble que les Khenchelis sont ballotage favorable pour l'accession après la précieuse victoire acquise à Batna face au CAB. Pour sa part, le onze de Bordj Menaiel a fait l'essentiel à Boumerdès devant le MCEE qui se retrouve actuellement en position de potentiel relégable. La problématique des ‘Coquelicots' c'est qu'ils n'ont plus leur destin entre leurs mains.

Dans la partie basse du tableau, la JSM Béjaïa est allée à Skikda damer, contre toute attente, le pion à la JSMS, sans être encore sortie de l'auberge. Par contre, le MOC qui a étrillé l'USMAn est parvenue à quitter momentanément la zone des turbulences attendant la suite de la compétition. Idem pour Hamra Annaba qui a eu les pires difficultés à battre la lanterne rouge, l'IBL, composée pourtant des espoirs et qui s'est déplacée sans entraineur. Le MO Bejaia, lui, en disposant de l'ASAM a fait un grand pas pour son maintien dans ce groupe.

Enfin, à Oum El Bouaghi, l'USC a été surpris par le CABBA qui lui a imposé le nul. Un résultat qui en dit long sur la déception des Chaouis lors de ce parcours.