Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Insalubrité, viande cuite et congelée, poisson surgelé, ustensiles rouillés…: Saisie de 300 kg de produits alimentaires avariés dans un hôtel 5 étoiles

par J. Boukraâ

La dernière sortie des agents de la Commission de la santé, de l'hygiène et de la protection du consommateur de la commune d'Oran, épaulée par les services de la police et de la direction du Commerce a touché un grand hôtel ‘5 étoiles' a-t-on appris de cette commission. A leur grande surprise, le manque d'hygiène régnant et la présence de cafards n'a rien à envier aux dortoirs de quartiers ou un petit fast-food, ayant déjà été contrôlés, a indiqué le président de la Commission. Ils ont découvert des denrées alimentaires stockées dans des conditions douteuses, de morceaux de viande avariée, du poisson surgelé, de la viande cuite et congelée stockée dans la chambre froide au lieu d'être servie et consommée une fois la cuisson terminée, de la viande non cuite sans trace de son origine, ainsi que des ustensiles de cuisine rouillés. L'opération s'est soldée par la saisie de 300 kg de viande, poisson et autres aliments. 100 kg de viande a été remise au parc zoologique de la commune et 200 kg de denrées avariées détruites. La Commission de l'hygiène de la commune d'Oran qui a multiplié ses sorties, a mis en garde les commerçants qui ne respectent pas les conditions d'hygiène et par conséquent portent atteinte à la santé du citoyen.

A Oran, si certains établissements à caractère alimentaire, activent dans le respect des normes d'hygiène, il en est autrement pour d'autres qui ne disposent même pas d'équipements exigés dans le cahier de charges, que la loi impose. Même les établissements de luxe ne dérogent pas à la règle. Lancées le 18 janvier, ces sorties ont conduit à la saisie de près de 3 tonnes de différentes viandes impropres à la consommation, la destruction de 7,5 tonnes de produits alimentaires soit avariés ou dont la date limite de consommation était dépassée, la proposition de fermeture pour une vingtaine de commerces avec dépôt de plainte, des mises en demeure pour 20 autres. Des photos et vidéos choquantes, réalisées lors des sorties ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux, et ont révélé de multiples infractions des aliments entachés d'excréments de rats, de la sauce tomate où nichent des cafards, du fromage pourri, viandes avariées. La commission a lancé un appel à tous les citoyens pour dénoncer et signaler tous les abus et les dépassements qui peuvent nuire à la santé du consommateur.

Les Associations et la société civile sont aussi appelées à adhérer aux campagnes de sensibilisation. La Commission informe les commerçants qu'en cas d'infractions, des procédures administratives et judiciaires sévères, seront introduites contre eux.