Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Affichage des listes de près de 5.320 bénéficiaires de la formule à points: Le palais des expositions pris d'assaut pour le dépôt des recours

par J. Boukraa

Comme annoncé il y a quelques jours, la daïra d'Oran a procédé, très tôt dans la matinée d'hier, à la publication de la liste des bénéficiaires de logements de la formule dite à points. Une liste de quelque 5.320 bénéficiaires publiés sur près de 700 pages avec noms prénoms et la photo.

En parallèle, des bureaux ont été ouverts au niveau du palais des expositions de M'dina J'dida pour le dépôt des recours. Depuis les premières heures de la matinée, le palais des expositions a été pris d'assaut par des centaines d'exclus de l'opération pour déposer leurs recours. Un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis en place pour éviter tout débordement.

Jeudi dernier, en marge de sa visite d'inspection des différents chantiers de la wilaya, le wali d'Oran M. Saïd Sayoud a indiqué que l'affichage des listes des bénéficiaires de logements de la formule dite à points est programmée pour ce mardi (NDLR : hier). Il s'agit d'une première liste de plus de 5.000 bénéficiaires qui seront relogés au niveau de trois sites d'habitat à savoir le site de Cheklaoua et ceux de Aïn El Beïda et Oued Tlélat. Le chef de l'exécutif a appelé tous les exclus de l'opération et disposant de documents prouvant leur droit à un logement de se rapprocher des bureaux qui seront ouverts spécialement pour le dépôt des recours. Le wali a annoncé que listes seront affichées sur la page Facebook de la daïra et au niveau des secteurs urbains concernés.

Les opérations de relogement des habitants du vieux bâti, lancée il y a une dizaine de jours à partir du secteur urbain El Badr, se poursuivront au niveau des autres délégations communales pour toucher l'ensemble des immeubles classés rouge, indiquent les services de la daïra d'Oran. Concernant les demandeurs de logements de la formule dite à points, les mêmes services indiquent que quelque 24.000 dossiers ont été rejetés par la commission de daïra pour diverses raisons. Il y a quelques jours, la daïra d'Oran avait publié sur son site la liste des dossiers de demandeurs de logements de la formule ‘à points' qui ont été rejetés par la commission de daïra.

Il s'agit, selon les services de la daïra, de dossiers étudiés après avoir été actualisés. Outre la liste nominative, la daïra a publié les motifs de cette décision.

Outre les personnes ayant déjà bénéficié d'un logement dans une autre wilaya ou d'une aide de l'Etat, la daïra d'Oran signale que les personnes résidant dans les bidonvilles ne sont pas concernées par ce programme «à points», puisqu'un programme de logements leur est consacré par la wilaya et sont de ce fait exclus. L'autre motif à l'origine de l'exclusion d'une grande partie des dossiers concerne les demandeurs dont le salaire dépasse les 24.000 DA.

Sur ce point précis, quelque 500 demandeurs exclus des listes à points à cause de ce critère ont déposé un recours auprès de la commission de daïra d'Oran chargée des relogements, a-t-on appris auprès des représentants des familles. Ces familles ont appelé les responsables concernés à revoir les critères relatifs à l'octroi des logements notamment celui relatif aux salaires.

Selon nos interlocuteurs, les recours sont en cours d'étude. Toutefois, indique notre source, la distribution des logements n'aura lieu qu'après l'étude de tous les recours. Selon des exclus, leurs demandes ont été déposées il y a plusieurs années, avant la révision des salaires opérée par les pouvoirs publics. « C'est un critère dépassé par le temps puisque la majeure partie des Algériens perçoivent aujourd'hui un salaire supérieure à 24.000 DA.

Une grande partie des demandeurs de logements avaient déposé leurs dossiers il y a plus de 20 ans alors qu'ils ne percevaient à l'époque que 9.000 ou 10.000 DA », assure notre interlocuteur.