Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Alors que 43 nouveaux cas ont été enregistrés, en 24h: 90 patients guéris du Covid-19 quittent le CHUO

par J. Boukraâ

Un autre groupe de 90 malades guéris du Covid-19 a quitté cette semaine, le Centre hospitalier et universitaire d'Oran ‘Dr Benzerdjeb'. Utilisé par l'équipe médicale du service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire d'Oran, depuis la dernière semaine du mois de mars, le protocole de traitement, à base de chloroquine, donne de bons résultats sur les malades. Au total 565 personnes atteintes de la Covid-19 guéries ont quitté le CHUO, depuis le début de la pandémie. D'autres malades, sous traitement, se trouvent dans un très bon état. Toutefois le meilleur traitement consiste toujours en l'observation rigoureuse des mesures préventives auxquelles ont appelé les pouvoirs publics, notamment le respect du confinement. Alors que de nombreux citoyens continuent d'afficher une indifférence totale vis-à-vis des mesures préventives contre la propagation du Covid-19, Oran continue d'enregistrer une hausse des nouveaux cas.

Avec 43 nouveaux cas de coronavirus déclarés par le ministère de la Santé, mardi, la wilaya d'Oran a enregistré un autre pic. Il s'agit du 3ème pic déclaré, à Oran, depuis le 18 mars dernier soit le jour de la déclaration du 1er cas de Covid-19. Oran a enregistré son 1er pic dimanche, 28 juin, avec 41 nouveaux cas en 24h et un autre, le 3 juillet avec 82 cas, en 24h. Signe inquiétant du relâchement de la population.

Malgré les appels lancés par les autorités locales et les services de la Santé à la population, pour le respect de mesures d'hygiène et du confinement sanitaire, la wilaya d'Oran, connaît une recrudescence des cas de Covid-19 depuis quelques jours, figurant ainsi parmi les foyers de la pandémie. La demande sur les tests PCR a explosé. Pour répondre à cette forte demande, 6 unités de dépistage du coronavirus ont été ouvertes, à Oran, Es Sédikia , Es Sénia , Oued Telat, EPSP front de mer, Arzew et Boutlelis. Un nombre important de citoyens souffrant de symptômes tels que la fièvre, la toux et désirant bénéficier du test du coronavirus est enregistré, chaque jour, au Centre hospitalier. Ce rebond est le résultat du manque d'engagement et de l'indiscipline des citoyens à respecter les gestes barrières anti-coronavirus recommandés par les autorités sanitaires du pays. Des citoyens continuent à ignorer les appels au respect des gestes barrières. Cette situation visible à l'œil nu et sur 10 personnes 4 seulement portent un masque de protection, dans le meilleur des cas.