Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Les ordres de versement de la 4ème tranche enfin « libérés »: 2.305 logements AADL attribués le 5 juillet à Misserghine

par S. M.

Après plusieurs mois d'attente, les ordres de versement de la 4ème tranche du prix du logement du quota des 2.305 appartements location-vente, du pôle urbain ‘Ahmed Zabana' ont été finalement libérés, hier, à midi.

Le DG de l'Agence d'amélioration et de développement du logement (AADL) s'était, en effet, engagé la semaine écoulée, lors d'une visite de travail, dans les chantiers en cours du programme AADL 2, de remettre les ordres de versement de la 4ème tranche des 2.305 logements, qui devaient être attribués en mars dernier, dès le début de cette semaine. Il a aussi promis d'accélérer les procédures administratives pour la remise des clefs de ces logements. Les 2.305 appartements seront attribués le 5 juillet prochain, selon des sources concordantes qui précisent que les travaux de voies et réseaux divers ainsi que ceux du raccordement des logements aux différents réseaux d'électricité, de gaz et de l'alimentation en eau potable sont presque finalisés. Le quota des 2.305 logements, dont 2.000 du site 2, devait être livré en mars 2020 pour les détenteurs des numéros 31.0120000 à 310144000, mais la remise des clefs a été reportée, en raison de la crise sanitaire qui a lourdement affectée les chantiers de viabilisation. L'ajournement de l'attribution de ce quota a eu des répercussions sur le planning de livraison des logements de ce pôle urbain, ce qui va pénaliser de milliers de souscripteurs.

Un troisième quota de 3.100 appartements était en effet, programmé pour mai 2020 et un autre de 2.500 logements devait être livré en août prochain. Malheureusement, ces logements ne pourront être attribués, au meilleur des scénarios, qu'en décembre 2020, en raison du retard, dans la réalisation d'un château d'eau pour l'approvisionnement de ces logements en eau potable. Le chantier qui a été lancé, récemment nécessite plusieurs mois avant sa concrétisation. Les services concernés avaient donné des instructions aux entrepreneurs pour accélérer le rythme des travaux. Selon des sources bien informées, la réalisation de ce château d'eau nécessite au moins six mois.

La direction régionale AADL s'était, en fait, engagée à livrer 13.000 logements, durant la seule année 2020, mais selon les observateurs elle ne pourra aucunement respecter l'engagement, en raison de l'arrêt prolongé des chantiers durant la période de confinement sanitaire. Il faut préciser que le retard dans la viabilisation du pôle urbain ‘Ahmed Zabana' pénalise également les premiers bénéficiaires qui ont été abandonnés, dans un « no man's land » dépourvue de presque toutes les commodités : pas de transport, ni équipements publics, ni sûreté urbaine. Il n'y a ni écoles primaires, ni collèges, ni lycées, ni commerces, ni dispensaires encore moins un commissariat. Le transport fait défaut dans ce pôle urbain qui n'est desservi, actuellement par presque aucune ligne de transport urbain ou suburbain. Il s'agit tout simplement d'une cité-dortoir dépourvue de toutes les commodités. Outre l'absence des équipements publics, les souscripteurs craignent l'insécurité dans cette zone.