Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Des jeunes chercheurs se lancent dans la fabrication de masques de protection: Un 1er quota livré à l'EHU 1er Novembre 1954

par Sofiane M.

Une jeune équipe, composée de deux enseignants chercheurs et de leurs étudiants en master de l'Université des sciences et des technologies d'Oran ‘Mohamed Boudiaf', s'est lancée un défi de fabriquer 600 masques de protection du visage contre le coronavirus, au profit du personnel soignant, des hôpitaux de la wilaya. Les 20 premiers masques de protection ont été livrés mardi à l'EHU 1er Novembre 1954 et la fabrication de ces masques se poursuit, jour et nuit, sur la plateforme technologique de cet établissement universitaire. « Les deux enseignants chercheurs ont pris cette louable initiative pour fournir au corps soignant les meilleurs outils de protection contre le coronavirus. Ils ont ainsi créé avec leurs meilleurs étudiants le groupe intitulé : ‘Tous contre le Covid-19' ouvert sur les réseaux sociaux pour collecter des dons, essentiellement la matière première pour la fabrication de ces masques (acétate 1 mm). La conception de ces masques de protection a été faite dans la plateforme technologique de notre université. Ce groupe de chercheurs utilisent nos imprimantes 3D pour la fabrication de ces masques », précise Boudia Maâmar, chargé de communication de l'USTOMB. Le modèle imprimable en 3 D nécessite en moyenne 3 heures. Cette équipe de choc est dirigée par le directeur de la plateforme, Iles Amine, chargé de la conception et Gouar Adil, directeur de l'Institut des sciences techniques appliquées (ISTA). Cette équipe bénévole, qui offre gratuitement ces masques aux établissements hospitaliers, a dans une louable initiative mis en ligne les fichiers stéréolithographie (STL pour STereo-Lithography) dans le souci de diffuser le principe de fabrication pour l'intérêt général. Les fichiers STL sont largement utilisés pour faire du prototypage rapide et de la fabrication assistée par ordinateur.