Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Chlef: Comment prévenir les feux de forêts

par Bencherki Otsmane

La conservation des forêts de Chlef a organisé dernièrement, au niveau de l'université, une journée d'information et de sensibilisation destinée au grand public dont l'objectif est « la prévention et les actions visant à empêcher tout départ de feu », particulièrement en cette période de l'année où les risques d'incendie augmentent sensiblement avec la canicule et la sécheresse.

Selon M'hamed Boughalia de la conservation des forêts, « les origines des incendies étant liées en grande partie aux activités humaines, il est nécessaire donc d'informer et de sensibiliser les différentes catégories de la population qui peuvent générer des incendies, y compris les campeurs qui préfèrent passer leur séjour en montagne ». Abordant le volet législatif dissuasif et répressif pour toute personne ayant concouru volontairement ou involontairement à tout départ de feu, le même responsable tient à rappeler que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur à tout contrevenant.

Par ailleurs, pour prévenir ou maîtriser les feux de forêts, la conservation des forêts a développé la stratégie du « minimum acceptable » traduisant l'impossibilité technique et financière de protéger l'ensemble du territoire de la wilaya contre l'incendie. Pour cela, il a été défini des zones où le feu peut passer (pâturages alpins par exemple), et d'autres où il doit être maîtrisé ou évité à tout prix (en priorité les zones habitées, industrielles…). Il est utile de rappeler que le 27 février dernier, s'est tenue au siège de la wilaya de Chlef une journée d'étude consacrée à l'utilisation des systèmes spatiaux nationaux et des systèmes d'information géographique visant le renforcement du développement de la wilaya de Chlef, notamment en ce qui concerne les forêts. Parmi les thèmes abordés par les spécialistes de l'agence spatiale algérienne et dans le cadre de la convention liant l'ASAL à la direction générale des forêts, figurent justement l'établissement du bilan estival des incendies de forêts, le suivi de la reprise végétale des forêts incendiées de la wilaya, l'élaboration de la cartographie de risque d'incendie de forêts basé sur le modèle développé par l'ASAL dans la wilaya de Médéa et enfin la détection et le suivi des peuplements forestiers affectés par les maladies. A titre de rappel, il a été enregistré un recul notable des incendies de forêts au niveau de la wilaya de Chlef durant l'année 2018, grâce à la contribution des citoyens riverains des forêts, qui se sentent désormais de plus en plus impliqués dans cette lutte, en signalant en temps réel tout départ de feu et à l'intervention de la colonne mobile installée en coordination avec la direction de la Protection civile de la wilaya en temps opportun. On déplore une superficie globale de 63,8 hectares détruite par les feux en 2018, contre 177 hectares de végétations parties en fumée en 2017. Les plus grandes pertes en végétations en 2018 ont été recensées dans les communes de Boukadir (15 hectares) et Taougrite (6 hectares).