Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Ligue des champions : JSS-Ahly du Caire, vendredi à 20h00: Les Bécharis au pied de la pyramide

par M. Zeggai

La tension monte au fur et à mesure que l'heure H approche, à Béchar où la JS Saoura aura rendez-vous avec l'histoire. Le grand Ahly du Caire, finaliste des deux dernières éditions de Ligue des champions d'Afrique et vainqueur de l'épreuve à huit reprises, sera l'hôte du club du Sud algérien ayant à peine une dizaine d'années d'existence. Tout Béchar et la région parlent de ce choc, comptant pour la deuxième journée de la phase des poules de la Ligue des champions. C'est l'évènement de ce week-end, en Algérie. Au vu de l'importance de l'enjeu, la JS Saoura a une belle carte à jouer, d'autant plus que le Ahly n'est plus ce monstre qui écrasait tout sur son passage. Se réhabiliter de sa lourde défaite concédée à Dar Es-Salam pour maintenir ses chances de qualification intactes, c'est le leitmotiv des Bécharis dont la lourde mission est de représenter dignement l'Algérie, face au représentant égyptien. La mission des ‘Jaune et Vert' ne s'annonce guère de tout repos, mais tout se jouera sur le terrain. C'est là où se trouve l'avantage des coéquipiers du keeper Natèche qui retrouvera son équipe après avoir purgé sa suspension. Du côté de la JS Saoura, la préparation a été quelque peu perturbée par la réaction des supporters qui se sont faits entendre après la déconvenue face au Simba SC. Le conflit entre les fans locaux et le coach Nabil Neghiz a été rapidement résolu, et tout le monde est revenu à de meilleurs sentiments, dans l'intérêt du club.

Tous les moyens ont été mis à la disposition des joueurs et du staff technique pour travailler dans les meilleures conditions possibles et atteindre l'objectif assigné. Le travail de sensibilisation du public local a déjà été entamé pour éviter tout dépassement qui pourrait porter de graves préjudices à la JSS. Dans le camp égyptien, on appréhende ce match, c'est du moins l'impression qui se dégage à travers ce qui se dit dans l'entourage du Ahly qui part, donc, dans l'inconnu.

Le public, la pression, les absences de plusieurs titulaires, la méconnaissance de l'équipe adverse risquent d'être des ennuis difficiles à gérer par les Egyptiens. Pourtant, ces derniers ne viendront pas pour faire du tourisme comme en témoigne leur arrivée, quatre jours à l'avance, pour s'acclimater aux conditions d'avant match.

A cet effet, l'entraîneur uruguayen du Ahly, Martin Lasarte, a retenu 19 joueurs en vue de ce match, en l'absence de 5 éléments-clés dont l'attaquant marocain Walid Azarou, sans pour autant oublier de souligner que le club égyptien a perdu l'un de ses piliers défensifs, le Malien Coulibaly, qui est allé monnayer son talent à Al Shorta (Irak) lors du mercato d'hiver. Mais le club égyptien s'est renforcé par la venue de l'Angolais Geraldo (Primeiro de Agosto), le Nigérian Unior Ajayi, Hamdi Fethi (ENPI) et Hocine Al-Shahate (Ain El-Emarati). Compte tenu de l'avantage du terrain et du soutien d'un public tout acquis à leur cause, les Algériens de la JS Saoura semblent près d'un exploit. Car il faut convenir qu'un nul n'arrange guère les affaires de la JSS, le Ahly ayant déjà réussi son début dans ces joutes en s'imposant à domicile face aux Congolais de l'AS Vita Club (2-0). Alors, la JS Saoura parviendra-t-elle à épingler à son tableau de chasse le grand Ahly ? Nabil Neghiz parviendra-t-il à surprendre l'Uruguayen Martin Lasarte ? Réponse demain en fin de soirée.