Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Destinés au ramassage scolaire: 23 bus pour les communes déshéritées

par J. Boukraâ

Plusieurs localités à Oran souffrent du manque de moyens de transports scolaire. Un problème qui refait surface à chaque rentrée scolaire. Dans ce cadre et pour atténuer les souffrances des élèves, la wilaya d'Oran va bénéficier, au cours de ce mois, de 23 bus destinés au ramassage scolaire dans les communes enclavées. Il s'agit de bus de marque ‘Mercedes'. La wilaya d'Oran a déjà bénéficié, plusieurs fois, de bus de transport scolaire. Actuellement près de 80 bus sont répartis sur les différentes communes. Aussi en vue d'une bonne prise en charge du transport scolaire dans ces régions, des contrats avec les transporteurs privés ont été conclus. Malgré les importants budgets accordés, chaque année, au secteur de l'Education, plusieurs petites communes souffrent du manque en infrastructures éducatives, notamment dans les cycles moyen et secondaire. Le nombre de bus scolaires affectés aux communes, dans le cadre de l'aide du ministère de la Solidarité, est jugé insuffisant pour répondre au grand nombre d'élèves qui est en nette augmentation, chaque année. Très nombreuses sont les familles qui ont retiré leurs enfants, surtout les filles, de l'école qui se trouve à des kilomètres de leurs maisons. De par l'absence des moyens de transport les parents ont peur pour leurs enfants et préfèrent les garder chez eux que de courir le risque de les envoyer loin, notamment en hiver. En effet, les élèves souffrent le martyre pour rejoindre leurs établissements. Ils se trouvent contraints de parcourir plus de 2 km, à pied, chaque jour, ou solliciter le service de transporteurs clandestins. Face à cette rude situation, les malheureux doivent sortir, très tôt le matin, pour arriver en classe à l'heure. Ce problème n'est pas spécifique à cette commune qui fait d'énormes efforts pour répondre aux doléances des parents des élèves.