Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Mostaganem, Oran: Près de 120 harraga interceptés

par K. Assia Et Aps

Plusieurs tentatives d'émigration clandestine ont été déjouées à Mostaganem et Oran. Ainsi, jeudi, 83 ‘harraga' ont été interceptés, jeudi, au large de Mostaganem, a appris l'APS du groupement territorial des gardes-côtes. Les unités de plongeurs des garde-côtes ont mis en échec 6 tentatives d'émigration clandestine par mer et arrêté 83 personnes dont 3 femmes (une enceinte), a-t-on indiqué. Les ‘harraga' ont pris le large à bord d'embarcations à moteur à partir de plusieurs zones rocheuses proches des plages d'Ouréah (Mazagran), Stidia, Benabdelmalek Ramdane et Sidi Lakhdar et de zones de la wilaya de Chlef, selon la même source. Les harraga interceptés ont été acheminés au port de Mostaganem. Ils devraient être présentés devant la justice. Dans la wilaya d'Oran, 30 candidats à l'émigration clandestine ont été interceptés, jeudi, au cours de 2 opérations distinctes, au large de Cap Falcon (Aïn El Turck), par des unités du groupement territorial des garde-côtes d'Oran, a-t-on appris de la cellule de communication de ce corps de sécurité. Lors de la 1re opération, 13 personnes, dont 2 femmes et 2 mineurs, ont été appréhendés. Elles ont été interceptées à bord d'une embarcation pneumatique à 7h et à 4 miles, au nord de Cap Falcon, par une patrouille des garde-côtes. La seconde opération a eu lieu à 10h et à 17 miles au nord de Cap Falcon. 17 candidats à l'émigration clandestine ont été interceptés, a indiqué la même source. Les ‘harraga' ont été remis à la gendarmerie nationale. Ils seront présentés, à la justice.

Par ailleurs, 5 candidats à l'émigration clandestine ont été arrêtés avant-hier par les éléments de la brigade la gendarmerie de Aïn El kerma. C'est à la suite d'informations parvenues aux gendarmes indiquant qu'un groupe de jeunes se préparaient pour embarquer illégalement à destination des côtes espagnoles qu'une patrouille a été est dépêchée à la plage de Cap Blanc. Sur les lieux, les gendarmes ont mis en échec cette tentative d'émigration clandestine avec l'arrestation de cinq personnes qui ont été conduites au siège de la brigade pour le complément de l'enquête.

Depuis plusieurs mois, la lutte contre le phénomène s'intensifie avec des patrouilles renforcées en mer et sur la terre ferme par les gardes côtes et les unités de la gendarmerie. Deux semaines plus tôt, deux tentatives d'émigration clandestine à partir des plages d'Arzew et de Corallès avaient été avortées par les unités du groupement de la gendarmerie d'Oran et 11 jeunes dont un mineur ont été arrêtés. Au du mois, 26 harraga dont 6 femmes, 3 mineurs et trois passeurs ont été arrêtés par les gendarmes d'Arzew à Gdyel et Kristel.