Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Sécurité sociale: La Casnos veut améliorer son portefeuille de cotisants

par Yazid Alilat

Le nouveau délai pour le paiement des cotisations des affiliés à la Caisse sociale des non salariés (Casnos) est dorénavant le 30 juin, a annoncé, hier mardi à la Radio nationale son directeur général, M. Acheuk Youcef Chawki. Il a confirmé que la nouvelle date butoir pour le règlement des cotisations annuelles des non salariés est le 30 juin, alors que pour les agriculteurs, la date du 30 septembre reste inchangée. Auparavant, les non salariés devaient s'acquitter de leurs cotisations annuelles avant le 30 avril de chaque année. ‘'Le 30 juin est le délai de rigueur sans pénalités, après cette date, il y aura des pénalités'', a insisté le DG de la Casnos.

Par ailleurs, il a expliqué qu'''il y a des gens qui ne sont pas affiliés à la caisse, et sont tenus de s'affilier. Nous leur faisons des affiliations d'office, on leur facilite la tâche''. La seconde catégorie de clients de la Casnos sont les ‘'affiliés, et qui ne paient pas leur cotisations'', la troisième étant ‘'les gens qui ont tendance à sous déclarer leurs cotisations''. ‘'Et, là, il y aura des redressements'', a-t-il menacé, soulignant que ‘'nous envoyons des mises en demeure pour les récalcitrants, et on leur envoie même des SMS pour qu'ils règlent leurs cotisations.''

Selon le DG de la Casnons, ‘'plus de 35% des affiliés se sont déplacés et ont payé leurs cotisations après des sms''. Il estime que pour cette année, le nombre de un million de cotisants sera dépassé, ‘'et notre objectif est d'atteindre les trois millions de cotisants''. M.Acheuk Youcef Chawki a expliqué que ‘'l'année dernière, on a atteint 900.000 cotisants, et cette année on compte plus de 1,1 million de cotisants'', avant de faire remarquer qu'''il y a près de 1 million d'opérateurs qui ne sont pas affiliés et près de deux millions qui ne cotisent pas''. ‘'Il y a la nécessité d'imprégner la culture de la sécurité sociale, et on a communiqué par tous les moyens pour cet objectif, car nous sommes arrivés à une phase où personne ne peut dire je ne sais pas ce que c'est la Casnos. Il y a la couverture sociale immédiate avec la carte chiffa, la retraite automatiquement assurée, et plus on cotise, plus la retraite augmente.'' Selon son DG, la Casnos escompte réaliser un chiffre d'affaires de 80-82 milliards de DA en 2018, ‘'en dépit des difficultés de recouvrer les cotisations, et on espère que toute personne qui a un revenu de non salarié vienne cotiser.'' ‘'Nous avons trois millions de personnes à récupérer, et pour cela, toutes les directions de wilayas ont un programme très serré pour améliorer le nombre des cotisants, et on leur a donné les moyens technologiques'', souligne le DG de la Casnos. Il a par ailleurs rappelé que le niveau des cotisations à la Casnos n'est pas élevé, ‘'le cotisant non salarié paie la moitié de ce que paie le cotisant salarié, et près de 80% des non salariés tentent de cotiser au minimum. Il faut que les gens sachent qu'ils doivent cotiser normalement pour qu'ils puissent avoir une couverture sociale et une retraite conséquentes.'' Concernant le peu d'engouement des agriculteurs à s'affilier à la Casnos, avec un taux de seulement 17%, il a indiqué qu'il faut ‘'une opération concertée avec le ministère de l'Agriculture.'' Quant à la question d'attirer le secteur informel à s'affilier, il a expliqué que ‘'nous avons lancé une opération pilote, qui a touché 15.000 personnes. Et, sur ces 15.000 personnes, dont des artisans (maçons, plombiers,….), il y a eu 4.000 qui se sont affiliés, ont cotisé et ‘'leur nombre continue d'augmenter''.