Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Tébessa: Cap sur le Complexe minier de l'Ouenza

par Ali Chabana

Au cours de sa visite de travail, ce lundi à Tébessa, le ministre de l'Industrie et des Mines, M. Youcef Yousfi, a déclaré sur le site de Complexe minier de l'Ouenza : «Aujourd'hui, nous sommes sur le site du plus important gisement de minerai de fer en exploitation. Le soutien de l'État accordé au secteur des activités minières vise à le réanimer et le réactiver, à travers des projets de transformation industrielle» et d'ajouter «actuellement la production des 2 mines de l'Ouenza et Boukhadra est de 2 millions de tonnes, les prospections seront de doubler cette production et parvenir à 4 millions de tonnes, dans les 4 à 5 années à venir». Le ministre s'est exprimé, aussi, sur la question du renforcement des moyens de transport du minerai, en coordination avec son collègue des Transports, notamment pour ce qui est de l'utilisation de la voie ferrée, vers le Complexe sidérurgique d'El Hadjar et d'autres. Concernant le dossier du recrutement soulevé par certains, dans une région, frappée de plein fouet, par le chômage, M. Youcef Yousfi dira qu'il faudra penser à procéder au recrutement de personnel qualificatif et productif selon les besoins de l'entreprise. Toujours, d'après le membre du gouvernement, le projet d'investissement dans l'exploitation du minerai de phosphate, celui-ci coûtera quelque 1.000 milliards de DA, avec en perspective la réalisation d'un Complexe de transformation chimique du phosphate, à Oued Kebbarit, dans la wilaya de Souk Ahras, ainsi que d'autres unités à El Aouinet (w. de Tébessa) qui auront à alimenter les structures de production de près de 3 millions de tonnes d'engrais dont une partie sera destinée à l'exportation.

Dans sa discussion avec des travailleurs, le ministre se dit venir pour écouter leurs préoccupations, sur leurs conditions de travail, autre segment essentiel, lorsqu'il s'agit de prévoir l'augmentation des tonnages extraits. Enfin, signalons que la mine de l'Ouenza est entré en exploitation, en 1931, et la voie ferroviaire a été électrifiée en 1939. Celle-ci recèle des réserves géologiques de 79 millions de tonnes, celle de Boukhadra 46 millions de tonnes.

D'autre part, l'état d'investissement a été mis en action pour les équipements de production et la réhabilitation des installations. Le ministre, en réponse à une question, s'est dit persuadé de la nécessite de l'essor du secteur minier, comme l'un des leviers pour sortir de la dépendance aux seuls hydrocarbures. A noter qu'en marge de la visite, la présidente de la Commission ‘Santé' à l'APW, Dr. Soraya Bougoufa a sollicité auprès du ministre l'ouverture d'un Centre médical, pour la prise en charge des malades, affectés par des pathologies respiratoires liées à la pollution de l'air, des riverains de la mine, incapables de se soigner, en raison de l'éloignement des structures sanitaires spécialisées.