Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Chlef: Le dialogue pour éviter tout «dérapage»

par Bencherki Otsmane

Le wali de Chlef, M. Abdallah Benmansour, a effectué, mardi, une visite dans la daïra de Taougrit. Située dans le massif montagneux du Dahra, à environ 90 km, au nord-ouest de Chlef, cette daïra est composée de deux communes à savoir : Taougrit et Dahra. Elle compte plus de 60.000 âmes. La première escale a été effectuée dans la commune de Dahra avec ses deux principales agglomérations : Bordj El Baâl et Sidi Moussa. Au programme, la visite d'une nouvelle sûreté urbaine et d'un ‘célibatorium' dont le wali a fixé un ultimatum» pour sa mise en service d'ici un mois, y compris pour les travaux d'accès et d'assainissement non encore entamés, puis d'un site abritant 100 logements sociaux et 40 autres unités de type participatif, dont la date de livraison interviendra en septembre. A propos des logements participatifs aidés, le wali a instruit les chefs de daïras «à veiller au respect des clauses du contrat entre le promoteur et le bénéficiaire» et de préciser «si l'un (le promoteur) est astreint de réaliser le logement dans les délais prescrits, l'autre (le bénéficiaire) doit s'acquitter de la somme d'argent convenue et si n'est pas le cas il sera immédiatement remplacé par le suivant de la liste». Le wali fera remarquer que l'Etat contribue, financièrement, déjà par l'octroi de 70 millions de centimes pour chaque postulant, en sus de la prise en charge des travaux annexes. Par ailleurs, des travaux sont en cours pour alimenter plus de 1.200 foyers en gaz de ville.

Vingt milliards de centimes ont été consacrés à cette opération. On apprendra de la directrice de l'Energie et des Mines que d'ici fin mars début avril de cette année, les habitations seront alimentées en gaz de ville. La deuxième étape de la visite du wali a été consacrée au chef-lieu de daïra (Taougrit). Abdallah Benmansour s'est enquis de l'état d'avancement des travaux d'une école primaire qui devra être fonctionnelle, dès la prochaine rentrée scolaire, de visiter une polyclinique en voie d'achèvement pour remplacer celle en préfabriqué. Le directeur de la Santé a indiqué que cette polyclinique de Dahra, l'hôpital de 60 lits d'Ain Mérane, et les UMC de Chorfa (Chlef) seront opérationnels début avril. Le wali s'est, également, rendu sur le site d'un chantier où 254 logements (LPL et LSP) sont en chantier. Le problème de paiement des entreprises, en charge de ce programme, a été posé au wali qui a affirmé que «le plus difficile est passé, vous serez payés d'ici quelques jours et je vous suis reconnaissant de votre patience». A noter, aussi, que le chef- lieu de Taougrit a bénéficié d'une opération d'aménagement urbain ainsi que des travaux d'AEP.

Par ailleurs, il faut souligner que lors de cette visite, le wali a été interpellé par de nombreux citoyens venus lui exposer leurs préoccupations, en matière de logements ruraux, de transport scolaire, de route, notamment. Il leur dira: «la situation que traverse le pays, en matière de ressources financières, ne nous permet pas de satisfaire tout le monde mais il y a lieu de fixer, en étroite coordination avec les responsables locaux, les priorités dans les projets» et de privilégier, surtout, le dialogue pour éviter tout «dérapage». A ce sujet, il faut souligner que la commune de Dahra a connu le mois passé, quelques incidents qui ont contraint les forces anti-émeutes de la gendarmerie nationale à intervenir pour rétablir l'ordre.