Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Skikda: Trois bidonvilles éradiqués

par A. Boudrouma

Dans une rencontre avec la presse organisée lundi dernier en son cabinet, le wali de Skikda, M. Hadjeri Derfouf, a présenté le bilan de l'opération d'éradication des bidonvilles qui a concerné les cités d'El Match, de Zef-Zef (1) et Zef-Zef (2). Il a au préalable tenu à féliciter les services de sécurité qui se sont mobilisés pour la réussite d'une opération qui n'était pas de tout repos mais dont il s'est montré satisfait quant à sa réussite, remerciant au passage tous ceux qui y ont contribué, particulièrement les médias qui ont assuré une couverture satisfaisante. C'est ainsi que les chiffres communiqués font état au total, pour les 3 sites, de 2.777 familles recensées, 2.993 familles relogées, 1.868 gourbis et 14 garages démolis, ceci outre la récupération d'une assiette foncière d'une vingtaine d'hectares. Dans le lot c'est bien sûr le bidonville d'El Match (Salah Boulkeroua) qui s'est taillé la part du lion dans le décompte avec 2.564 familles recensées dont 2.195 relogées, 1.550 gourbis et 13 garages démolis. Pour sa part Zef-Zef 1 a 89 familles recensées dont 89 relogées et 82 gourbis démolis et Zef-Zef 2, 2.124 familles recensées pour 118 relogées et 236 gourbis démolis. A noter que grâce à la présence sur le terrain des services de sécurité, 160 «faux gourbis» dont les propriétaires arrivés en dernier ont voulu bénéficier d'un relogement, ont été démasqués et démantelés. Au titre de la logistique, pas moins de 150 engins, notamment des bulldozers, des pelles mécaniques et des camions ont été mobilisés aux côtés de 677 travailleurs. En terme financier, le wali a précisé que «cette opération aura coûté au contribuable 15 milliards de centimes», ceci en excluant le manque à gagner représentant l'occupation du terrain faisant partie des biens privés de l'Etat pendant des décennies. Dans son intervention, le wali a renouvelé son avertissement en direction de ceux qui veulent profiter de la situation. «Je ne pardonnerai pas à ceux qui traficotent avec le logement et c'est à cause de ça que deux directeurs de l'exécutif ont été suspendus !», enchaînera-t-il en demandant au citoyen plus de vigilance à l'égard de certaines associations peu scrupuleuses qui établissent de prétendus bons de recensement et se font rétribuer pour ce service. Dans d'autres cas, elles facilitent l'implantation de gourbis sur des terrains, au-dessus du passage de pipes pour s'assurer de leur évacuation et du coup bénéficier d'un logement. A ce sujet, il a affirmé qu'il a ordonné d'ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités. Pour le cas des familles ayant érigé des tentes sur le site d'El Match, s'estimant être lésées et revendiquant le droit à un logement, il a soutenu catégoriquement qu'il s'agit de familles qui sont arrivées sur les lieux au moment du lancement de l'opération d'évacuation. De ce fait, elles n'ont pas été retenues «dans le recensement effectué par l'administration et non par les comités de quartier. Toujours est-il que leur cas va être étudié dans le cadre du logement social et elles peuvent bien bénéficier d'un logement au cas où elles ouvrent droit mais il ne faut pas céder au commerce des larmes auquel ont recours certains…». Il signalera au passage que l'étude des recours se poursuit toujours et même ceux qui ont obtenu un logement dont ils n'ont pas droit seront expulsés.

Quant à la distribution des logements achevés et viabilisés dans les autres communes de la wilaya, elle se poursuivra à partir de janvier 2018. Actuellement la situation fait état de la disponibilité en matière de logements sociaux de 4.828 logements achevés sans VRD et 1.844 logements viabilisés pour Skikda, Collo 1.100, Hamadi Krouma 400, Azzaba 650, Ramdane Djamel 50.

Pour le programme LSP on compte 5.553 logements dont 2.207 achevés, le reste est en cours. Celui de l'habitat rural est de 29.079 logements dont 24.516 achevés. Le promotionnel compte 9.184 logements dont 1.253 achevés. Celui de la location vente est de 11.700 logements pour 800 achevés et le programme LPP compte 590 logements en cours. Pour le logement promotionnel, le wali a décidé de lui consacrer une réunion particulière qui se tiendra ultérieurement.