Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

En présence du ministre de la Culture: Riche programme pour l'ouverture du nouveau Musée des Arts

par Ghania Oukazi

  La ville d'Oran s'offre, aujourd'hui, une belle galerie d'arts (moderne et contemporain) qui dépendra «pour un premier temps » du magnifique Musée Ahmed Zabana.

C'est le directeur du musée, Salah Amokrane qui nous en fait l'annonce avec une pointe de fierté. « Nous allons procéder demain, à 15h, (ndlr : aujourd'hui, mardi 21 mars 2017 ), à l'inauguration d'une galerie d'arts, en présence de M. le ministre de la Culture, des autorités locales de la wilaya d'Oran ainsi que les responsables des institutions culturelles de l'Oranie, », nous a-t-il dit, hier.

La galerie d'arts sera implantée à la rue Larbi Ben M'Hidi, dans les anciennes ‘Galeries' du centre-ville d'Oran. La séance inaugurale de cet espace culturel sera marquée par trois expositions, l'une plus importante que l'autre, au regard des œuvres qui y seront exposées, sous la signature de grands maîtres de la région. «La première exposition sera consacrée aux maîtres de la peinture algérienne à partir des collections publiques de l'Etat,» nous renseigne Amokrane. Les tableaux sont ramenés, selon lui, du Musée Zabana, de celui des Beaux Arts d'Alger et de l'Office de gestion des biens culturels (OGBC).

Il évoque les tableaux de maîtres de renom comme Abderahmane Hameche de Tlemcen, Yeles de Béjaïa, du musée Zabana, il citera ceux d'Issiakham, Khada, Benattar, Leila Ferhat, Maâmeri Azouaou, Benmansour et Mesli.

La deuxième exposition qu'abritera la nouvelle galerie d'arts d'El Bahia rendra hommage aux maîtres de l'art contemporain de l'Ouest algérien comme Zoubir, Denis Martinez, Hellal et Guermez…

« Il y aura les Ecoles d'Oran, Tlemcen et Mostaganem, » nous dit Amokrane. La troisième exposition, dans le programme inaugural d'aujourd'hui, mettra à l'honneur une quinzaine de sculpteurs de renom.

«On aura les sculptures sur marbre du grand Agad de Relizane, d'autres différentes comme celles de Selka d'Oran ou de Mahboub de Tlemcen, » fait savoir le directeur du Musée Zabana d'Oran qui est l'initiateur et l'organisateur de cette manifestation qu'il tient à dédier aux artistes de la région.

« Ce n'est pas une ségrégation mais nous tenons à les faire connaître, à leur rendre hommage et à présenter leurs grandes œuvres aux Algériens, » estime Amokrane. Notons que le Musée Zabana est, selon son propre directeur, « le plus riche des musées algériens en collections, elles sont très diversifiées ; il a aussi une spécificité qu'aucun autre musée sur le territoire national ne possède, c'est sa collection d'histoire naturelle, sa grandeur est inestimable, » assure-t-il.