Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Aucun train des banlieues algéroise n'a circulé hier : Grève surprise à la SNTF

par M. M.



Les conducteurs et mécaniciens de la SNTF observent depuis hier matin une grève pour réclamer l'amélioration des conditions de sécurité. Aucun train des banlieues est et ouest (Alger - Thenia et Alger – El-Afroun) n'a circulé hier. Les usagers (dont les étudiants) et même les guichetiers de la SNTF ont été pris de surprise.

A l'origine de ce débrayage, qui risque de durer plusieurs jours, l'accident du déraillement survenu la semaine dernière et qui a fait un mort et plus de 70 blessés. «Nous réclamons des installations de sécurité fiables. Le block automatique et les installations de sécurité ferroviaire de la SNTF sont défaillants», explique Abdelkader Sid, de la Fédération des cheminots.

Selon lui, l'accident de la semaine dernière a poussé les conducteurs et les mécaniciens à réitérer leur vieille revendication de revoir les systèmes de sécurité de l'entreprise. C'est aussi en réaction aux résultats de la commission d'enquête qui avait conclu à une «défaillance humaine». «Nous sommes à 100% certains que la faute n'est pas due au conducteur du train. On lui a donné un signal qui n'était pas conforme à une déviation de voie. Et ceci est dû à une défaillance du block automatique», ajoute Abdelkader Sid.

Notre interlocuteur estime que la direction générale de la SNTF n'est pas en mesure de régler ce problème qui date de «plusieurs années». «Nous voulons discuter avec le ministère des Transports pour lui exposer, une fois de plus, ce problème de sécurité», dit-il encore. En clair, la «grève continuera» tant que des discussions ne sont pas engagées par le ministère des Transports et tant que «les autorités ne tranchent pas en faveur de la résolution de ce problème de sécurité à l'origine du drame du 5 novembre dernier qui a coûté la vie à une personne et a fait des dizaines de blessés parmi les passagers du train», assure le responsable syndical.

LE TRAIN ORAN-ALGER BLOQUE A CHLEF

Le train de voyageurs en partance à 8h25 d'Oran à destination d'Alger a été bloqué à la gare de Chlef par des cheminots grévistes, a-t-on appris hier auprès du bureau de renseignements de la gare ferroviaire d'Oran. Partant de ce constat, la desserte Oran-Alger, programmée à 12h30, a été carrément annulée, a-t-on appris d'un agent de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), qui déplore les désagréments causés aux usagers du rail. Le trafic ferroviaire à l'ouest du pays, assurant les dessertes Oran-Tlemcen via Sidi Bel-Abbès et Oran-Aïn Témouchent, est maintenu, a-t-on indiqué soulignant que les cheminots de cette région n'ont pas observé de grève. A la gare d'Oran, des passagers devant prendre le rapide Oran-Alger, programmé pour 15 heures, étaient dans l'expectative, déplorant le fait qu'ils n'ont pas été informés préalablement de cette grève, a-t-on remarqué sur place.