Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

La macronie serait-elle vraiment finie à Tain-l'Hermitage ?

par Salim Metref

L'incident malheureux survenu dans cette         commune de la Dro5me, dans le sud-est de la France, ne sera certainement pas sans conséquences sur l'avenir politique du locataire actuel de l'Elysée. Si la question des failles en termes de protection rapprochée lors des déplacements de personnalités connues sera débattue, elle n'éclipsera pas les retombées en termes d'image qui pourraient être dévastatrices et affecteraient l'avenir du Président français. Le scénario de l'incident semble avoir été minutieusement préparé puisque filmé par des personnes utilisant les réseaux sociaux et qui pourraient appartenir à l'extrême droite française.

Beaucoup de spéculations et autres supputations sur les motivations profondes des auteurs de cette agression auront lieu notamment après le cri royaliste prononcé par l'agresseur. La gestion par la violence du feuilleton contestataire des ‘Gilets jaunes' qui a, sans doute, laissé des traces et surtout des rancunes, la dissolution récente d'une organisation comme Génération identitaire qui pourrait pousser certains à l'action violente, le prétendu rapprochement avec l'Algérie contre l'avis de l'état profond farouchement anti-algérien et qui pourrait donner à cet acte un petit parfum d'attentat du Petit-Clamart seront des hypothèses qui seront mises en exergue. L'impact en termes d'image sera, en tous les cas, terrible. Souvenons-nous du fameux «casses-toi pov'con» dont ne s'est jamais remis l'ancien Président Sarkozy.

Cette gifle deviendra, en tous les cas, le marqueur de cette proximité avec ses administrés dont a toujours été friand le Président français. Un président giflé peut-il encore espérer briguer un nouveau mandat alors que la fonction de Chef de l'État doit toujours inspirer en termes d'image et de représentation respect et considération.

Marine Le Pen qui réduit régulièrement l'écart au second tour de la présidentielle de 2022 qui la sépare de l'actuel locataire de l'Elysée ne pourra, malgré les apparences et les déclarations de circonstances, que se réjouir de l'impact de cet incident que personne n'a imaginé pouvoir se produire. Et dira-t-on un jour que la macronie est bien tombée à Tain-l'Hermitage ?