Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Depuis début juin: 270 hectares de forêts ravagés par les flammes

par A. Zerzouri

Les incendies de forêts ont détruit 270 hectares à travers plusieurs wilayas du pays, dans 57 foyers qui ont été enregistrés ce mois de juin, a indiqué, hier, le directeur général des forêts, Djamel Touahria.

Intervenant à l'émission l'invité de la matinale de la Radio nationale chaîne ‘1', dans le cadre d'une demi-journée ‘portes ouvertes' sur la prévention des incendies de forêts, le directeur général des forêts a confirmé l'enregistrement de 57 foyers depuis le début du mois de juin en cours, ayant dévoré 270 hectares, dont le plus important est l'incendie enregistré à Skikda, dans lequel, heureusement, aucune perte humaine n'a été enregistrée. Dans le sillage de son intervention, l'intervenant est revenu sur le bilan de l'année 2021, où les feux avaient dévoré plus de 100.000 hectares, dont 72.000 hectares au cours de la semaine au cours de laquelle plusieurs décès ont été enregistrés.

« Afin d'éviter ce scénario tragique, nos services ont commencé à former et à sensibiliser la population sur la façon d'agir lors du déclenchement d'incendies, et ce en fournissant aux citoyens des informations et des conseils », a-t-il souligné. Et de se référer en cela au plan approuvé pour assurer un été en toute sécurité basé principalement sur le nettoyage des routes et des sentiers et intensifier les patrouilles dans les forêts. Et ce en plus de la mise en place de centres de lutte contre les incendies dans les différents espaces forestiers qui enverront une alerte précoce en vue d'une première intervention avec les agents de la protection civile.

En réponse à une question sur les moyens d'intervention rapide pour éteindre les incendies, Touahria a expliqué que plus de 4.000 agents et 3.000 employés saisonniers ont été mobilisés, soulignant l'acquisition de 240 véhicules d'intervention rapide et de 15 camions-citernes.

Des facilités pour les investisseurs dans l'économie forestière

A cet égard, le même intervenant a salué le travail des équipes et des agents de la protection spécialisés dans l'extinction des incendies, tout en affichant son optimisme à propos de l'affrètement de l'avion bombardier d'eau de Russie qui s'inscrit dans la stratégie de l'Etat pour protéger les citoyens et les richesses forestières des dangers des incendies.

L'invité de la radio a également évoqué le rôle des médias dans le processus de sensibilisation des citoyens à l'importance de préserver les richesses forestières, louant ce que fait la radio algérienne dans ce cadre en allouant des espaces et des programmes de sensibilisation à travers ses divers canaux. Comme il a rappelé la mise en place du numéro vert 70/10 pour notifier aux services des forêts divers abus constatés. Le DG des forêts a révélé que la production du charbon a été temporairement suspendue pendant l'été, rappelant les mesures préventives qui doivent être prises par les citoyens, surtout pendant l'été, en évitant les barbecues dans les forêts.

Dans un autre contexte, le même intervenant a évoqué l'incompatibilité des législations et cadres juridiques en vigueur pour la protection des richesses forestières, datant de 1984, avec les évolutions actuelles, notamment en ce qui concerne l'aspect dissuasif de la protection du couvert végétal.

M. Touahria a expliqué dans ce sens que le nouveau projet de loi réglementant le secteur forestier est actuellement au niveau du Secrétariat général du gouvernement, après sa présentation au niveau du ministère de la Justice.

Ce nouveau projet de loi comprend de nouvelles mesures dissuasives très strictes pour lutter contre toutes les formes d'atteintes aux forêts, notant qu'il comprenait également des facilités pour les investisseurs, notamment dans le domaine de l'apiculture, des loisirs et de la plantation de plantes aromatiques, en plus de la production de produits ligneux et non ligneux, précise-t-il.