Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Le relogement des familles du bidonville «Sebkha» annulé: Sit-in des bénéficiaires devant le siège de l'APC de Sidi Chahmi

par D. B.

Initialement prévue pour l'après-midi du dimanche (Ndlr/ avant-hier), l'opération de relogement de quelque 1.000 familles du bidonville Sebkha de Sidi Chahmi, a été annulée en dernière minute, sans toutefois aviser les familles qui s'étaient préparées pour la circonstance. Bien évidemment cela n'a pas été sans susciter la colère des familles qui ont organisé une action de protestation devant le siège de l'APC de Sidi Chami. Selon des représentants des familles qui se sont déplacées au siège de notre rédaction, les autorités ont informé les familles concernées que l'opération de relogement était programmée pour dimanche, mais en dernière minute le relogement a été annulé. «Nous n'avons eu aucune explication sur les raisons de cette annulation », assure un habitant du bidonville. Les représentants des familles ont lancé un appel au wali d'Oran, pour inciter les responsables concernés à entamer le relogement dans les plus brefs délais. «Le wali d'Oran a donné des instructions pour le relogement des familles de notre bidonville, mais a chaque fois l'opération est reportée. Nous demandons une intervention du wali pour mettre un terme à notre calvaire », ajoute notre interlocuteur. Il ya lieu de signaler que les services de la wilaya d'Oran, procéderont, tout au long de ces trois mois à venir, à la distribution de plus de 3.000 logements sociaux au profit des habitants des bidonvilles. La 1re opération concerne les habitants du bidonville de Sidi Chahmi. Les services de la wilaya indiquent que le quota réservé aux familles des bidonvilles et fin-prêt. Il s'agit des familles recensées au niveau des bidonvilles de Ras El Ain, Es-Senia et Sidi Chahmi. Dans un premier temps il sera procédé au relogement des familles du bidonville de Sidi Chahmi, pour lesquelles un quota de quelque 1.000 logements a été consacré. Le relogement de ces familles qui était prévu, il ya plus d'un mois, a été retardé et devrait intervenir, en principe au courant de ce mois. Dernièrement le wali d'Oran, qui s'exprimait en marge de l'attribution de 8.800 logements, toutes formules confondues, avait annoncé que la tranche de logements qui leur est consacrée, touche à sa fin, signalant que les opérations de recensement se poursuivent pour l'établissement des listes des bénéficiaires et que les premières enquêtes en cours ont fait apparaître de grandes disparités entre les citoyens recensés au tout début de l'opération et les habitants qui squattent actuellement les sites sus-indiqués. Il ya quelques jours, les services de la wilaya avaient indiqué que les travaux de réalisation de 3.000 logements à Bethioua, Oued Tlelat et Benfreha, ont été achevés, il ya plus d'un mois, mais que leur distribution a été retardée à cause de la finalisation des listes des bénéficiaires. Initialement prévue pour le mois de mars, l'opération de relogement de ces familles a été reportée et ce pour permettre l'achèvement des derniers travaux d'aménagement extérieurs. Il s'agit des bidonvilles de Sidi Chahmi, Ras El Ain et la CUMO. Les mêmes sources indiquent que les opérations de relogement se feront par étapes tout au long de ce 2ème semestre. D'autre part et selon les mêmes interlocuteurs, l'affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux, dans une dizaine communes de la wilaya est programmé, tout au long de ce même semestre. Ces logements sont en totalité, en phase d'affichage des listes des bénéficiaires et il ne reste que le passage de la phase des recours pour leur distribution, à l'instar des 400 logements à Oued Tlélat, 150 à El Braya, 300 à Boufatis, 156 à Aïn El Kerma, 200 à Sidi Benyebka, 300 à Aïn El Bya, 180 à Hassi Mefsoukh, 700 à Misserghine, etc.…