Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

CR Belouizdad: Une consécration méritée

par M. Zeggai

Le championnat de Ligue 1 s'est achevé avec la consécration du Chabab Belouizdad. La particularité de cet exploit a coïncidé avec l'installation de l'ancienne star du CRB et de l'équipe nationale des années 60 et 70, Mohamed Abrouk, qui a été nommé au poste du président du conseil d'administration du club belouizdadi en remplacement de Charaf Eddine Amara, élu au mois d'avril à la tête de la FAF. Statistiquement parlant, le CRB a amplement mérité son sacre de champion d'Algérie, le deuxième consécutif et le huitième de toute son histoire. 22 victoires, 13 nuls et 3 défaites, meilleure attaque avec 71 réalisations, meilleure défense avec 27 buts encaissés seulement, tel est le bilan du Chabab en 38 matches joués. Aussi, le CRB a été sacré deuxième meilleure équipe à domicile avec 46 points et meilleure équipe à l'extérieur avec 31 points avec en plus Sayoud qui a terminé la saison comme meilleur buteur du championnat avec 20 buts devant Messaoudi de la JS Saoura. Une performance de taille lorsqu'on sait que l'ES Sétif avait dominé la compétition avant de trébucher en fin de parcours en raison d'une crise financière sans précédent et certaines erreurs de gestion commises par la direction de l'Entente. Là, le CRB a exploité, à bon escient, la crise de résultat ayant frappé de plein fouet l'ESS pour terminer le championnat en apothéose. Le seul point noir est que le CRB n'a pas, pour des raisons que l'on ignore, reçu son bouclier de champion à l'issue du dernier match contre l'USB comme c'est le cas dans les championnats du monde. Abdelkrim Medouar, le président de la LFP, a justifié cela par l'absence de l'éclairage au stade du ‘20 Août', une justification démentie d'ailleurs au moment où certaines sources affirment que c'est le président de la FAF, Amara Charef Eddine, qui a ordonné le report de cette cérémonie. Cela a eu lieu au moment où le président de la FIFA, Gianni Infantino, a adressé un message de félicitations au CR Belouizdad. A propos du succès, il faut souligner que Sayoud a été l'artisan de cet exploit et le mérite revient à Said Allik et Abdelkader Amrani, respectivement directeur général et entraîneur du CRB, qui sont allés chercher Sayoud au moment où il chauffait le banc à l'USMA. Aussi, le recrutement d'avant saison a été favorable au CRB avec le retour de Draoui (ex-ESS), considéré comme une pièce-maîtresse de l'équipe, Belkhiter (ex-Club Africain), Moussaoui (ex-PAC), Ahmed Abdelkader, un émigré de Sunderland, qui ont tous justifié leur statut de nouvelles recrues. A propos de staff technique, le Français Franck Dumas a été limogé pour être remplacé par le Serbe Manojlovic. Mais là, ouvrons une parenthèse pour dire que la réussite du CRB est due beaucoup plus à la valeur individuelle du groupe, son expérience et sa parfaite gestion de la pression que peut engendrer l'ambition d'un champion. Par ailleurs, ayant assuré de prendre part à la prochaine édition de la Ligue des champions d'Afrique, le CRB semble accusé un retard considérable dans le recrutement de nouveaux joueurs susceptibles de donner le plus escompté et renforcer l'effectif pour d'abord défendre son titre la saison prochaine et ensuite faire face aux dures exigences de la compétition continentale. A cet effet, les responsables du Chabab devront accélérer la cadence car il sera très difficile de pallier au départ de Sayoud, parti monnayer son talent à Al-Tae'ee de l'Arabie Saoudite au moment où Marcelin Koukpo vient de résilier son contrat à l'amiable. Aussi, il est important de clarifier la situation du staff technique pour gagner du temps d'autant plus que le CRB n'a pas échappé au tour préliminaire de la Ligue des champions où il devra en découdre avec les Nigérians d'Akwa United. A l'heure actuelle, on ignore si le Serbe Manojlovic poursuivra ou non son aventure au club.

Côté arrivées, le CRB s'est contenté pour l'instant de l'engagement officiel de deux nouveaux joueurs, Cheraitia (ex- CS Sfax) et Ait Abdeslem (JSK). Belhocini, l'ex-attaquant de l'USMBA et d'Al-Wakrah (Qatar), annoncé au CRB, a préféré la Tunisie. Souyad de la JSK n'a pas répondu aux sollicitations du Chabab alors que Meziani a signé son retour à l'USMA. Les dirigeants du CRB devront savoir que « ce n'est pas le fait d'accéder au sommet qui est le plus difficile, mais de se maintenir ».