Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Prévention contre les inondations: Plus de 31 millions de dinars pour de nouveaux avaloirs

par J. Boukrâa

Oran, par sa position géographique a déjà été exposée à de terribles inondations. En effet, plusieurs quartiers et des cités entières souffrent à la moindre pluie. A chaque forte précipitation des flaques et des «lacs» d'eaux pluviales, obstruent, toutes les voies et accès bloquant toute circulation automobile. En prévision de la saison des pluies, la commune d'Oran a lancé une série d'opérations, en commençant par le curage des avaloirs. Intervenant sur les ondes de la radio locale, le secrétaire général de la commune d'Oran, a indiqué que la commune compte 10.182 avaloirs dont plus de 50% ont déjà été nettoyés. L'opération se poursuit jusqu'à la fin du mois en cours. «La commune a aussi approuvé un marché et va ainsi lancer une nouvelle opération pour la réalisation et la réhabilitation des avaloirs dans quelques secteurs urbains.

Le but de cette opération est de protéger les quartiers des risques d'inondations, durant la saison des grandes averses. Le même responsable a ajouté qu'une enveloppe de 11 millions de DA a été débloquée pour la rénovation du réseau d'assainissement, dans les îlots 6 - 7 – 8 au quartier Ibn Sina. L'opération avec un taux d'avancement de plus de 95%, tire à sa fin. Dans le même cadre, une opération de rénovation du réseau d'assainissement sera lancée, incessamment, dans une partie du quartier ‘El Barki'. Pour protéger les quartiers des risques d'inondations durant la saison pluvieuse, la commune d'Oran va, aussi, lancer une opération pour la création de nouveaux avaloirs dans quelques secteurs urbains. L'opération va toucher les points noirs, détectés suite aux dernières précipitions. Vingt millions dinars ont été débloqués pour cette action qui sera lancée dans quelques jours.

Ces actions entreprises pendant la saison estivale réduiront d'une façon significative les dégâts qui pourraient être occasionnés suite à des inondations provoquées par les pluies d'automne, caractérisées parfois par une forte intensité. Les habitants gardent en mémoire des angoisses de ces faits les inquiétant à la moindre petite averse. Durant cette période, le moindre déplacement, la moindre activité, se transforment en épopée et en épreuve «décathlonienne». Rues et ronds-points gorgés d'eaux, quartiers inondés par les eaux pluviales et la boue.

Par ailleurs on assiste à Oran, ces derniers jours, à la reprise des vols de couvercles d'avaloirs. En plus du préjudice financier, le vol de ces couvercles constitue un danger pour les automobilistes, surtout la nuit, car risquant carrément un renversement du véhicule dont la roue s'enfoncerait subitement dans un avaloir sans protection. Ce phénomène cause des préjudices financiers estimés à des milliards de centimes.