Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Nuit cauchemardesque à Oran suite aux fortes précipitations: Décès d'un nourrisson et des dizaines de maisons et de rues inondées

par J. Boukraâ

Les dernières pluies torrentielles qui se sont abattues, avant-hier soir, ont fait vivre aux Oranais une nuit bien particulière si ce n'est cauchemardesque. En plus du décès d'une petite fille d'un an et demi, dans la commune de Mers El Kebir, suite à un glissement de terrain, les inondations ont été signalées sur presque la totalité de la wilaya d'Oran et surtout les grandes artères, les cités d'habitations et les trémies.

Une situation qui a poussé les autorités locales à mettre en place une cellule de crise pour suivre les événements qui se sont produits. Quelques heures de pluies étaient suffisantes pour inonder une grande partie des cités et des communes de la wilaya d'Oran. Des dizaines de maisons et de rues ont été compétemment noyées par les flots d'eau. Des cités inondées et des voitures submergées. Des familles entières ont passé la nuit à l'extérieur. Des appels de détresse via les réseaux sociaux ont été lancés par des familles sinistrées, toute la nuit et jusqu'au petit matin, demandant de l'aide et l'intervention des autorités. Dans la commune de Mers El Kebir , une fillette de 18 mois a été mortellement écrasée par un mur et sa mère blessée. Le drame s'est produit au lieu- dit ‘Lala Khedija' suite à un glissement de terrain. Des dizaines d'interventions ont été effectuées par les services de la Protection civile. Nombre de citoyens dans certains quartiers se sont retroussé les manches pour donner un coup de main. Selon un bilan de la Protection civile la majorité des interventions de pompage ont été effectuées à l'USTO, cité Djamel, la RN 11 au rond point de la Pépinière, à Canastel, au Bd Millenium , à la RN 02, à Misserghine, Sidi El Bachir, Haï Fellaoucen, dans les communes de Bousfer, Arzew, Gdyel, Aïn El-Turck , au CW 84, à Bousfer, Paradis- Plage,Tafraoui, au 4ème Boulevard périphérique. En plus de ces points, plusieurs groupements d'habitations ont été, par ailleurs, inondés. Les infiltrations eau ont été signalées à Hai Essabah, El Barki, El Kerma, Sidi Chami, Belgaid, Douar Boudjemâa où plusieurs habitations situées au rez-de-chaussée ont été inondées. Pour s'enquérir de visu sur la situation et prendre les mesures nécessaires et parer au plus urgent, le wali, a sillonné quelques points noirs et mis sur pied une cellule de crise composée des responsables communaux, de la Société des eaux et d'assainissement d'Oran, des Travaux publics, des Ressources en eau, de la Protection civile et des services de Sécurité. La cellule et présidée par le Secrétaire général de la wilaya. Dans la matinée d'hier, de nombreux habitants du bidonville de Ain Khedija, dévasté par les eaux, ont manifesté leur colère devant le siège de la commune de Mers El Kebir, avant de fermer l'axe routier reliant Mers El Kebir à Ain El Turck. Les protestataires ont appelé les responsables concernés à se pencher sur leur cas et les intégrer dans les prochaines opérations de relogement.