Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Pôle urbain «Ahmed Zabana»: Sit-in, aujourd'hui des bénéficiaires de logements devant la DEP

par S. M.

Les souscripteurs du pôle urbain ‘Ahmed Zabana' organiseront, ce jeudi 7 novembre en cours, un rassemblement de protestation devant la direction des Equipements publics (DEP) située à Haï Yasmine pour dénoncer, selon leurs délégués, l'absence totale des infrastructures d'accompagnement, dans ce nouveau pôle. Ni écoles primaires, ni collèges, ni lycées, ni commerces, ni dispensaires encore moins un commissariat. Le nouveau pôle urbain est un «no man's land», dépourvu de tous les équipements publics. Les premiers souscripteurs sont presque abandonnés dans un site, sans aucune commodité. Le transport fait défaut dans ce pôle urbain qui n'est desservi, actuellement, par aucune ligne de transport urbain ou suburbain. Il s'agit tout simplement d'une cité-dortoir dépourvue de toutes les commodités.

Outre l'absence des équipements publics, les souscripteurs craignent l'insécurité, dans cette zone, qui est investie régulièrement par des bandes armées jusqu'aux dents. Il importe de noter que le pôle urbain ‘Ahmed Zabana' vient de bénéficier récemment de plusieurs projets d'équipements publics et en particulier quatre écoles primaires, deux collèges, deux lycées, une polyclinique et un commissariat. Ces infrastructures devront être réceptionnées dès la prochaine rentrée sociale. L'ouverture des plis pour le choix des sociétés, qui devront réaliser les quatre écoles primaires, a eu lieu il y a quelques jours et il reste seulement l'ordre de service ODS pour lancer les chantiers. Les quatre écoles primaires pourront être opérationnelles, selon des estimations optimistes, en septembre 2020. Concernant les deux CEM et les deux lycées, un avis d'appel d'offres a été lancé pour sélectionner des bureaux d'études. A signaler que l'AADL a annoncé mardi, un planning détaillé pour la remise des clefs aux 2.805 premiers bénéficiaires de ce pôle urbain. Les attributions devront se poursuivre durant tout le mois de novembre et jusqu'au début décembre prochain. Pour rappel, plus de 4.000 logements de différents programmes ont été distribués dimanche à Oran dans le cadre de la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale. Le wali d'Oran, Abdelkader Djellaoui a présidé la cérémonie de remise symbolique des clés de ces logements aux bénéficiaires, en présence du directeur général de l'Agence nationale d'amélioration du logement et son développement (AADL), Saïd Rouba, des autorités civiles et militaires.

Ce quota d'habitat comprend plus de 650 logements publics locatifs (LPL), dans les communes de Boutlélis, Misserghine, et les localités de Araba (Bethioua) et Belgaid (Bir El Djir), en plus de 30 aides à l'habitat rural, au profit des gardes communaux de Ain El Kerma, de 447 logements promotionnels aidés (LPA), dans les communes de Misserghine, Bethioua et Belgaid, 144 logements de fonction pour l'Université avec la signature d'une convention entre l'université d'Oran 1 et l'OPGI et 2.800 logements location/vente (AADL) au pôle urbain ‘Ahmed Zabana' de Misserghine.