Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Lotissement «Hadjar el Ghoula»: Des familles sans eau, ni gaz ni électricité !

par A. E. A.

  Les 65 familles habitant des logements ruraux au lieu-dit ‘Hadjar el Ghoula', dans la commune de Hamma Bouziane, attendent depuis 7 ans, que les autorités daignent lancer les travaux d'alimentation en eau potable, gaz, d'accès routiers pour les délivrer du cauchemar qu'elles endurent. Selon leur représentant, M. Omar, « depuis 2012 et à part les aides pour la construction de nos logements, nous n'avons pas le minimum pour mener une vie digne, à l'enseigne de l'électricité et le gaz naturel, l'eau potable, la route, etc.

Nous pâtissons, énormément, de cette situation, surtout l'hiver passé qui a été on ne peut plus rigoureux pour nous et nos enfants, aussi nous demandons aux autorités municipales et au maire d'intervenir, le plus rapidement possible, car nous sommes à bout ». « Toutes nos démarches auprès, aussi bien l'APC que de la daira de Hamma Bouziane, sont restées sans écho », dira-t-il. « Ce qui est malheureux, poursuit-il, c'est que les projets ne manquent pas comme celui du réseau d'alimentation en eau potable, mais sont gelés. Nous nous voyons vivre comme des réfugiés et ce, dans notre propre pays» , clame-t-il avec colère. « Nous lançons un appel pressant aux autorités locales, pour venir visiter le lotissement et voir ce qu'il y a lieu de faire », conclut notre interlocuteur.

Pour sa part le P/APC de Hamma Bouziane, Abderazak Filali, a fait savoir qu'il comprend le mécontentement des habitants de « H'djar el Ghoula », indiquant que les services de la municipalité vont prélever sur le budget de cette dernière l'argent nécessaire pour l'entame des travaux d'aménagement urbain, dès le mois de juin prochain. Seulement ces travaux ne peuvent être lancés qu'après la réalisation des raccordements au réseau d'électricité et du gaz, dont le dossier est actuellement, à la direction de l'Energie et des Mines, qui a donné son accord.

C'est une question d'un à deux mois, dit-il, le temps que les procédures administratives soient terminées pour cette direction et qui débutera ses travaux, juste après. Ils seront suivis à leur achèvement par ceux de l'AEP, de l'assainissement et de la voirie.