Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Tlemcen: En finir avec des pratiques pédagogiques devenues obsolètes

par Khaled Boumediene

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a appelé hier à Tlemcen, les chefs d'établissements scolaires de la wilaya à «élaborer une feuille de route avec un échéancier précis d'actions à mener, afin d'améliorer les conditions de scolarité des apprenants, à partir d'un diagnostic sans complaisance du terrain».

Intervenant à l'occasion d'une rencontre au siège de l'APW de Tlemcen, regroupant les cadres de la direction de l'Education et chefs d'établissements scolaires, les inspecteurs des paliers du moyen et du secondaire, en présence du wali de Tlemcen, Benyaïche Ali, et le président de l'APW, Bekhechi Mohamed, Nouria Benghabrit a insisté sur le développement d'une culture managériale en termes d'expertise, de pilotage et de communication. «Etre performant, c'est prôner ce que j'appelle l'intelligence collective, chacun doit apporter sa pierre à l'édifice, chacun a son rôle à jouer dans l'édification d'une école algérienne de qualité», a affirmé la ministre. Appelant tout un chacun à jouer son rôle dans l'amélioration des performances de son secteur, Benghabrit a ajouté que «les transformations du système éducatif, au cours de cette dernière décennie, ont rendu obsolètes certaines pratiques pédagogiques et certains modes de gestion, et ont fait nécessité de créer une culture de l'encadrement en termes de pilotage pédagogique, de management et de conseil».

Dans le même sillage, la ministre de l'Education nationale a mis en exergue le rôle des inspecteurs de l'Education qui peuvent, selon elle, «contribuer de manière qualitative dans la promotion de la performance du système éducatif et l'amélioration des résultats de l'apprenant, qui est la raison de notre existence à tous. L'inspection scolaire est un outil privilégié pour la régulation des enseignements, la formation et l'accompagnement des équipes exerçant dans les établissements scolaires, pour l'évaluation des établissements scolaires et les enseignants. C'est pourquoi nous comptons beaucoup sur les inspecteurs au regard de leur position et leur rôle au sein du système éducatif», soulignant également que la société s'intéresse, de son côté, de près à l'éducation de ses enfants et à la qualité des prestations éducatives. «Des attentes insistantes pour l'amélioration des performances du système éducatif sont, sans cesse, exprimées.

Cette attente sociale parfaitement légitime requiert plus de persévérance dans l'effort», a-t-elle indiqué. Au cours de sa visite à Tlemcen, Benghabrit a procédé, hier, à l'inauguration du nouveau CEM de Hennaya, la pose de la première pierre du CEM d'Ain Douze à Béni Mester, l'ouverture du nouveau siège de la direction de l'Education, avant de présider une cérémonie de remise de clés et de pré-affectations de 1.947 logements (LPL, LSP et LPA) au niveau du siège de l'APW. En visitant cette infrastructure en R+4 avec sous-sol, la ministre a exhorté les responsables de l'éducation de Tlemcen à optimiser la fonctionnalité de cet édifice et de se projeter sur l'avenir et à consolider la proximité entre les ressources humaines et la formation. Ensuite, la hôte de Tlemcen s'est rendue au siège du parc national de Lalla Setti pour s'enquérir des travaux de l'atelier national de langues «Marwattt – Algérie», permettant de définir les composantes du référentiel d'apprentissage et d'évaluation des performances des élèves, afin de passer du général au spécifique de chaque matière de langues.