Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Les travaux ont été lancés, hier: 24 milliards pour la réhabilitation de 10 km de voirie à Hai «Nedjma»

par D. B.

Une enveloppe de 24 milliards de centimes a été débloquée pour la réhabilitation et le bitumage d'une dizaine de kilomètres du réseau routier de Hai Nedjma (ex Chteibo), a annoncé, hier, le chef de daïra d'Es Senia, M. Bouhait Lamri. Ce dernier qui s'exprimait sur les ondes de la radio «Bahia» a indiqué que l'entreprise chargée des travaux a entamé, hier, ce projet qui a été scindé en quatre lots. Le même responsable, a indiqué que les travaux devront s'étaler sur une période de 2 mois. M. Bouhait a, en outre, signalé que l‘opération de curage des ‘avaloirs' entamée depuis le mois d'août à Es-Senia, a permis, aux équipes mobilisées pour l'opération, de traiter plus de 9.000 ‘avaloirs'. D'autre part, une enveloppe de 60 millions de DA sera débloquée, dans le cadre d'un montage financier, entre la wilaya et l'APC de Sidi Chahmi, pour l'achèvement des travaux de viabilité, à Haï Nedjma. Cette décision a été prise par le wali d'Oran, lors de sa dernière visite, dans la commune de Sidi Chahmi, où il s'est enquis de la situation de la viabilité dans l'agglomération de Hai Nedjma qui compte plus de 80.000 habitants.

«Une enveloppe de 100 millions de DA est nécessaire pour combler le déficit en viabilité que connaît cette agglomération urbaine », a-t-il souligné annonçant que 10 millions de DA seront dégagés sur Fonds de wilaya alors que 50 millions de DA par la commune de Sidi Chahmi. Cette enveloppe financière permettra de prendre en charge une grande partie des travaux. Il y a, quelques mois, et en application des directives de la wilaya d'Oran, la 2ème tranche des travaux d'éradication des fosses septiques a été lancée dans la localité de Hai Nedjma. L'opération vise à mettre un terme à ce procédé qui porte atteinte à l'environnement et à la santé des populations. Pour améliorer cette situation, une 1re enveloppe de quelque 12 milliards de centimes, a été débloquée, dans le cadre du PCD, pour l'éradication totale des fosses septiques et pour le raccordement des populations, de plusieurs localités, au réseau d'assainissement dont cette localité. Le projet va toucher les cités qui n'ont pas bénéficié, à ce jour, de réseaux d'assainissement. La commune de Sidi Chami et notamment la localité de Hai Nedjma a bénéficié d'un grand programme d'éradication des fosses septiques chapeauté par la direction de l'Hydraulique. Plus de 90% des fosses ont été éradiquées. La stratégie du ministère des Ressources en eau pour le domaine de l'épuration est basée sur la protection de la ressource hydrique, l'éradication des fosses septiques et des MTH, le confort et le bien-être des citoyens, la protection du littoral conformément à la Convention de Barcelone et la réutilisation des eaux usées épurées, notamment à des fins agricoles. Un réseau d'assainissement sur 80 km et 4 stations de relevage ont été réalisés, contribuant à l'élimination de 1.500 fosses septiques, à Hai Nedjma qui a connu une extension urbaine, ces dernières années. Les fosses septiques restantes seront éradiquées, dans cette localité après l'achèvement des travaux de plus de 1.500 m du réseau d'assainissement confiés à 2 entreprises.

Dans la wilaya d'Oran, on dénombre 38 000 fosses dont près de 24.000 ont été éradiquées, durant les 4 dernières années. Les élus locaux justifient, souvent, le non-raccordement au réseau d'assainissement par le manque de financement et l'absence de ressources, surtout lorsqu'on sait que la majorité des communes sont gérées par l'argent subventionné par l'Administration centrale. Les projets octroyés dans le cadre des PCD ne couvrent, généralement, pas de grandes surfaces, contrairement à ceux inscrits dans les PSD où d'importantes enveloppes financières sont allouées pour des projets d'envergure.