Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

GHAZA SANS LA LIGUE

par M.Saadoune

Il faut utiliser l'arme pétrolière contre ceux qui soutiennent la guerre d'Israël contre Ghaza ! La proposition est venue, et ce n'est pas la moindre des surprises, de l'ambassadeur d'Irak à la Ligue arabe, M. Qaïs Al-Azaoui. Le représentant irakien a présenté cette option comme étant un palliatif au fait que les Arabes ne « sont pas en mesure de combattre l'armée israélienne».

L'assertion est discutable mais on peut reconnaître au représentant irakien le mérite de faire une proposition qui ne se contente pas d'une réaction déclamatoire et qui se rapproche, le plus possible, de l'état d'esprit actuel des opinions arabes. Mais la Ligue arabe a cessé depuis longtemps de représenter les opinions publiques. Et depuis quelques années, elle est entièrement sous orbite des pétromonarchies qui imposent leurs vues et contraignent les autres pays à se contenter, à l'instar de l'Algérie, d'exprimer leurs «réserves». Il est difficile de s'attendre malgré l'amorce d'un retour politique de l'Egypte à ce que la donne change au sein de la Ligue arabe. La Ligue arabe a servi d'alibi pour justifier l'intervention de l'Otan en Libye. Ceux qui la dominent actuellement, le Qatar et l'Arabie Saoudite, s'emploient à entraver toute approche politique en Syrie et arment et financent les opposants syriens. Et cela va clairement dans le sens des intérêts extérieurs qui font tout pour que la crise violente perdure le plus longtemps possible afin de faire imploser la Syrie en plusieurs entités et la neutraliser définitivement.

Il est par contre totalement inimaginable de voir les Qataris - malgré la dernière visite hyper-médiatisée de l'émir à Ghaza avec des promesses de soutien financier - et les Saoudiens accepter l'idée d'un embargo pétrolier. Et encore moins d'aller vers la seule réponse à l'agression barbare à laquelle sont soumis les habitants de Ghaza : armer les Palestiniens. Cela implique qu'il faut aider sérieusement l'Egypte à se passer des aides financières américaines qui la ligotent. La question est centrale. Les Palestiniens ne demandent pas aux Arabes de combattre à leur place, mais ils ont besoin d'armes et d'avoir une profondeur stratégique que seule l'Egypte peut assurer. Le peuple égyptien a montré, même sous le régime de Moubarak, son refus de toute compromission et de normalisation avec Israël. Il a manifesté de mille et une manières son soutien aux Palestiniens.

LES ETATS MEMBRES DE LA LIGUE ARABE, SI LEUR VOLONTE NE DEPEND PAS DE WASHINGTON, PEUVENT CHANGER LA DONNE EN ASSURANT A L'EGYPTE UNE COMPENSATION ECONOMIQUE. CELA RELEVE DU BON SENS ET NON DE LA HAUTE STRATEGIE. MAIS IL NE FAUT PAS S'ATTENDRE, HELAS, DE REGIMES SOUS ORBITE AMERICAINE QUI ONT MENE, AVEC UNE MAUVAISE FOI QUI N'A D'EGAL QUE L'AMPLEUR DES MOYENS MIS EN ŒUVRE, UNE ACTION SYSTEMATIQUE DE DIVERSION ET DE DIVISION. ILS ONT CREE DE TOUTES PIECES UNE «MENACE CHIITE IRANIENNE» ET MENENT UNE PROPAGANDE INTENSE DESTINEE, IN FINE, A JUSTIFIER UNE AGRESSION CONTRE L'IRAN. ISRAËL EST PRATIQUEMENT PERÇU COMME UN ALLIE ! TANT QUE CES PETROMONARCHIES SOUS ORBITE AMERICAINE CONTROLERONT LA LIGUE ARABE, IL SERA VAIN D'EN ESPERER UN QUELCONQUE ROLE POSITIF. ON AIMERAIT SE TROMPER ET ETRE SURPRIS PAR UNE «ACTION» DE LA LIGUE POUR GHAZA QUI NE SE LIMITERAIT PAS A LA DENONCIATION ET A UN APPEL AU CONSEIL DE SECURITE QUI NE FERA RIEN… COMME TOUJOURS !