Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Constantine - Hamma Bouziane: Des habitants revendiquent l'aménagement de stations de bus et de taxis

par A. Mallem

  Les citoyens de Hamma Bouziane réclament, l'aménagement de stations pour les bus de transport inter-urbain et des taxis sur les lignes Constantine / Hamma Bouziane, passant par la cité Djebli (Cantolier) et Hamma-cité Bekira, pour, bien évidement, permettre aux véhicules de s'arrêter et les prendre en charge.

«Nous éprouvons beaucoup de difficultés pour relier les centres des villes de Hamma et Constantine», nous ont expliqué, jeudi, des citoyens résidant dans ces deux cités intermédiaires, ajoutant « il nous arrive, souvent, de rester sur le carreau à guetter un éventuel moyen de transport car les bus et taxis qui passent arrivent souvent complets et passent sans s'arrêter, ont-ils expliqué. Ces derniers ont ajouté, une autre ligne située à l'intérieur de la ville de Hamma Bouziane : la ligne du quartier «Bergli» qui relie cet endroit situé à quelques trois kilomètres du centre-ville, nous ont-ils indiqué, et qui, pourtant, ne possède pas de ligne de transport par bus urbains. Il est, également, boudé par les taxieurs, même ceux de la fraude, à cause de l'état désastreux de la route qui y conduit.

«Pour ce dernier cas, particulièrement, ont ajouté nos interlocuteurs, la mairie est, parfaitement, au courant du problème et les responsables communaux savent bien que la cause de l'isolement de ce quartier est bien la dégradation avancée de la chaussée, malheureusement, rien n'a été fait pour remédier à cet état de fait qui pénalise les citoyens. Imaginez les inconvénients engendrés par ce phénomène : qu'il vente ou qu'il pleuve, de jour ou de nuit, les citoyens de Bergli sont obligés de faire, à pied, le trajet de trois kilomètres qui les sépare du centre-ville de Hamma Bouziane. Imaginez un peu le danger que cela représente pour des étudiants ou des écoliers qui se lèvent tôt le matin pour rejoindre, des fois dans l'obscurité totale car l‘éclairage public est aussi défaillant, leurs établissements éducatifs pour les seconds et le bus de transport universitaire pour les premiers».

Jeudi dernier, pendant toute la journée, le président de l'APC de Hamma Bouziane était retenu, auprès du wali qui effectuait une visite d'inspection et de travail, dans la commune. Et c'est M. Bentazir Sebti, le secrétaire général de la mairie qui a répondu à notre question, au sujet de ce problème. Et il nous déclara, tout de suite, que le problème venait justement d'être soumis au wali par le P/APC et que le chef de l'exécutif de la wilaya a répondu qu'il avait pris bonne note de la demande des citoyens, promettant qu'il allait l'examiner avec le directeur des Transports de la wilaya.