Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Réserves d'or au niveau mondial et en Algérie: Eviter l'illusion monétaire

par Abderrahmane Mebtoul*

Pas de changement dans le niveau des réserves d'or depuis de longues années. Déjà dans deux contributions parues en 2009 et 2016 suite des différents rapports du CMO (2009/2016), je notais que l'Algérie était classée à la 22ème place mondiale, avec le même volume de 173,6 tonnes d'or (voir google.com 2016 –A. Mebtoul.). L'on devra éviter l'illusion monétaire car la monnaie, qui est avant tout un rapport social, traduisant le rapport confiance Etat/citoyens, est un signe permettant les échanges ne créant pas de richesses. Au contraire, la thésaurisation et la spéculation dans les valeurs refuges comme l'or, certaines devises ou certaines matières premières sont nocifs à toute économie. Aussi n'existent pas de corrélation entre les pays les plus riches et le niveau des réserves de change.

1.-Le WGC a indiqué que les réserves mondiales d'or des banques centrales avoisinent 35. 244,5 tonnes. L'or a servi d'étalon monétaire exclusif l'étalon or avec les accords de Bretton Woods instaurant le système monétaire international en 1945 (Gold Exchange Standard) avec le dollar comme monnaie internationale défini en un certain poids d'or et les autres monnaies en dollars. En 1971, avec le Président Nixon, les États-Unis suspendent la convertibilité du dollar vis-à-vis de l'or et en 1976 les accords de la Jamaïque démonétisent l'or qui, dès lors, n'a plus de rôle monétaire officiel.

Du fait que le dollar reste la monnaie internationale, bien qu'en baisse où selon le FMI en 2019, 40,4 % des paiements internationaux étaient réglés en dollars et 33,5% en euros, cela .explique en partie l'expansion du déficit budgétaire américain, les USA faisant jouer la planche à billets. Les réserves internationales d'un pays sont, généralement, l'ensemble des disponibilités composant le portefeuille des actifs que sa Banque centrale détient (devises, or, droits de tirages spéciaux (DTS). L'or coté en once (troy ounce) (1 once = 31,1034768 g) est échangé sur le marché des métaux précieux, principalement sur les places de New York, Londres, Zurich et Hong Kong. L'or étant indéfiniment réutilisable et pratiquement indestructible, la quasi-totalité des tonnes d'or extraites depuis les débuts de l'humanité est toujours existante. Au total les mines produisent environ 60 % de l'offre mondiale, les 40% restants proviennent du recyclage et des reventes de stocks des banques centrales.

Pour le 15 octobre 2021,, nous avons la cotation suivante, 57,82 dollars le gramme, 1798,55 dollars l'once, 57.824,73 dollars le kg avec des fluctuations cours achat-vente, entre 49800 dollars le kg et à la vente 57.800 dollars le kg, pouvant prendre pour nos estimations une moyenne médiane de 53000 dollars le lingot d'or (1kg d'or fin).

Les injections massives de liquidités dans l'économie par les banques centrales avec l'épidémie du coronavirus — via des rachats d'obligations, des titres de dettes des Etats et des entreprises a influé négativement sur les taux de ces mêmes obligations, ce qui a incité nombre d'investisseurs à se rabattre sur d'autres actifs, comme les actions plus risquées mais potentiellement plus rémunératrices, comme l'or. Dans ce contexte, l'or, qui n'apporte de son côté aucun rendement, devient mieux que moins que rien selon Benjamin Louvet spécialiste des matières premières au sein de la Société de gestion OFI Asset Management. Les investisseurs se tournent vers le métal doré, valeur refuge en ces temps incertains, ce qui fait mécaniquement monter son cours.

2.-Selon le rapport du Conseil mondial de l'or (CMO), les réserves totales des 100 pays étant estimés à 32.813 tonnes, Si l'on prend une cotation moyenne de 1,15 dollar un euro nous aurons pour les dix premiers pays les réserves d'or suivantes incluses dans le montant des réserves de change : 10. Les Pays-Bas, avec 612,5 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 31,24 milliards d'euros, 35,92 milliards de dollars et une part d'or dans les réserves de change du pays de 70,9%, donnant un total de réserves de change fin 2020 d'environ 51 milliards de dollars- 9. L'Inde, avec 654,9 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 33,4 milliards d'euros soit 38,40 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 7,5%, donnant un total de réserves de change de 513 milliards de dollars 8. Le Japon avec 765,2 tonnes et des réserves officielles d'or de 39,03 milliards d'euros soit 44,80 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 3,1% donnant un montant de réserves de change de 1.448 milliards de dollars -7. La Suisse, avec 1.040 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 53,04 milliards d'euros soit 60,99 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 6,5% donnant un montant de réserves de change de 938,40 milliards de dollars- 6. La Chine avec 1.948,3 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 99,36 milliards d'euros soit 114,26 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change de 3,4%, soit un montant de réserves de change de 3.360,70 milliards de dollars- 5. La Russie avec 2.299,2 tonnes, des réserves officielles d'or en euros de 117,26 milliards d'euros soit 134,84 milliards de dollars, avec une part d'or dans les réserves de change de 22,6%, donnant un montant de réserves de change de 596,70 milliards de dollars - 4. La France avec 2.436 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 124,24 milliards d'euros, soit 142,87 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 65%, donnant un montant de réserves de change de 2198,10 milliards de dollars - 3. L'Italie avec 2.451,8 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 125,04 milliards de dollars soit 144,21 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change de 70,8%, donnant un montant des réserves de change de 203,70 milliards de dollars - 2. L'Allemagne, avec 3.363,6 tonnes et des réserves officielles d'or en euros de 171,54 milliards d'euros, soit 197,27 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 75,2% donnant un montant des réserves de change de 2.624 milliards de dollars - 1. Les États-Unis, avec 8.133,5 tonnes avec des réserves officielles d'or en euros de 414,81 milliards d'euros, soit 477,03 milliards de dollars avec une part d'or dans les réserves de change du pays de 78,9%, donnant une montant de réserves de change de 604,60 milliards de dollars. Signalons également selon les données internationales de juin 2021, pour l'ensemble de la zone euro, le stock d'or est évalué à 505 tonnes, et pour d'autres pays, nous avons Taiwan avec 424 tonnes d'or, la Turquie, 513 tonnes, Kazakhstan 396 tonnes, le Portugal 383 tonnes, l'Ouzbékistan 364 tonnes, l'Arabie Saoudite 323 tonnes, le Royaume-Uni 310 tonnes, le Liban 287 tonnes, l'Espagne 282 tonnes, l'Autriche 280 tonnes, la Thaïlande 198 tonnes, la Pologne 229 tonnes, la Belgique 227 tonnes. Ce classement permet de constater que les pays avec les plus grandes réserves d'or ne sont pas forcément ceux qui ont un fonds d'état important. La preuve avec l'Arabie Saoudite qui se situe à la seizième place du classement des pays par réserves d'or tandis que son fonds souverain est le deuxième le plus important au monde. Tout comme le fonds singapourien qui est l'un des plus importants, mais dont le stock d'or est peu conséquent.

3- Quelles sont les réserves d'or en Algérie ? Selon les sources internationales, la Banque d'Algérie possède fin 2020, un stock d'environ 173,6 tonnes d'or. Au cours d'octobre 2021, le montant des réserves d'or de l'Algérie peut être évalué à 10,90 milliards de dollars US. Ce qui positionne l'Algérie 26ème dans le monde, en termes de réserves d'or, l'Algérie se classant au troisième (03) rang, au niveau de la région MENA (Moyen-Orient, Afrique du Nord).. Cependant, depuis 2005/2006, il n'y a pas eu d'augmentation et ce sont toujours les mêmes données de 173,6 tonnes repris par les différents responsables et la presse nationale. Lors de son allocution, le 13 février 2021, au forum du quotidien ‘Echaab' le ministre des Mines a révélé l'existence d'un stock national d'or souterrain estimé à 124 tonnes se trouvant particulièrement dans les wilayas de Tamanrasset et d'Illizi pour une valeur au cours d'octobre 2021 de 6,57 milliards de dollars mais comme dans le pétrole, les réserves se calculent par rapport au coùut, la concurrence internationale, et au vecteur prix international pouvant découvrir des milliers de gisements mais non rentables financièrement, le Ministre des Mines reconnaissant que pour la mine d'Amesmessa, dont les réserves en or dépassent 45 tonnes, des problèmes techniques empêchent d'atteindre la profondeur exigée. L'objectif est d'atteindre une production de 500 kg d'or/an, ce qui donnerait à un cours de 53.000 dollars le kg un chiffre d'affaires de 25,3 millions de dollars. Or comme dans la sidérurgie ou le phosphate, les charges sont très lourdes, sous réserve de la maîtrise des coûts, les normes internationales étant de 50% ce qui resterait comme profit net environ 12,3 millions de dollars. Quant aux 218 permis d'exploitation d'or accordés par le ministère de l'Energie et des Mines, le ministre annonce une production de 58 kg en 2020, dont 17 kg récupérés dans le cadre des opérations menées par l'Armée nationale populaire (ANP) ce qui donne un chiffre d'affaire de 300.000 dollars et un profit net de 150.000 dollars. Rappelons l'expérience négative avec Gold Mining Algeria (GMA), filiale du groupe australien GMA Ressources qui a quitté l'Algérie et qui était chargée de l'exploitation de la mine d'or d'Amesmessa, en partenariat avec Sonatrach qui détient une part majoritaire de 52% dans le capital de la Spa Enor, à travers sa filiale Gold Mining Algeria qui affirmait en 2009, un taux de production aurifère de 32.601 onces d'or pour une valeur (900 dollars l'once ) d'environ 52 millions de dollars au cours de août 2011,.La production aurait été plus importante puisque selon les données officielles de l'entreprise ENAOR, l'Algérie a exporté 848 kg d'or (valeur de 48.200.000 de dollars au cours d'août 2011) alors que le marché local a consommé 208,78 kg de ce métal précieux soit une différence de 7 millions de dollars par rapport au communiqué de GMA.

Le 30 janvier 2010 dans une déclaration à l'APS le directeur général de l'Entreprise d'exploitation des mines d'or (ENOR) avait déclaré officiellement et je le cite « Le gisement d'Amesmessa, va bénéficier d'un plan de développement avec pour objectif de hausser graduellement sa production aurifère à 3 tonnes d'or annuellement… s'agissant des exportations de l'entreprise entre 2009/2010, elles ont été de 848,49 kg d'or, tandis que le marché local a consommé seulement 208,78 kg d'or». Nos responsables doivent maitriser ce qu'ils disent et ne doivent jamais oublier que le peuple algérien a une mémoire, les contre vérités et promesses non tenues, conduisant à un refoulement collectif et donc à un divorce Etat -citoyens.

4.- Avoir des réserves d'or et de devises importantes n'est pas un facteur de développement. Pour le classement des 15 pays les plus riches du monde, par ordre décroissant, entre 2019/2020, nous avons: 15 Indonésie : 1.170 milliards de dollars; 14. Brésil: 1.430 milliards de dollars; 13. Espagne: 1.450 milliards de dollars ; 12. Australie: 1.480 milliards de dollars; 11. Russie: 1.580 milliards de dollars; 10. Corée du Sud: 1.670 milliards de dollars ; 9. Canada: 1.760 milliards de dollars; 8. Italie: 2.110 milliards de dollars; 7. Inde : 2.830 milliards de dollars; 6. Royaume-Uni: 2.860 milliards de dollars; 5. France: 2.920 milliards de dollars ; 4. Allemagne: 4.320 milliards de dollars; 3. Japon : 5.100 milliards de dollars; 2. Chine: 14,490 milliards de dollars; 1. États-Unis: 21.920 milliards de dollars.

Pour le classement selon le FMI, entre 2020/2021, des pays les plus riches d'Afrique, nous avons par ordre décroissant: 10e Angola avec un produit intérieur brut estimé à 68,07 milliards de dollars ; 9e Côte d'Ivoire avec un produit intérieur brut estimé à 71,10 milliards de dollars; 8e Ghana avec un produit intérieur brut estimé à 71,95 milliards de dollars; 7e Ethiopie avec un produit intérieur brut estimé à 91,51 milliards de dollars; 6e Kenya avec un produit intérieur brut estimé à 105,68 milliards de dollars ; 5e Maroc avec un produit intérieur brut estimé à 123,78 milliards de dollars; 4e Algérie avec un produit intérieur brut estimé à 155,31 milliards de dollars ; 3e Afrique du Sud avec un produit intérieur brut estimé à 317,19 milliards de dollars; 2e Egypte avec un produit intérieur brut estimé à 374,89 milliards de dollars; 1er Nigéria avec un produit intérieur brut estimé à 466,88 milliards de dollars. Mais pour avoir une appréciation objective de tous ces indicateurs, l'on devra ramener le PIB par rapport à la population totale, l'indice du développement humain du PNUD IRH incluant la santé, l'éducation et récemment l'environnement est plus fiable.

Ainsi, il s'agit d'éviter ce mythe monétaire de se braquer uniquement sur les réserves de change et le mythe de l'équilibre de la balance commerciale vision statique, qui n'a aucune signification sens, et non en dynamique, encore que le document le plus fiable est la balance des paiements qui inclut les services (renvoyant à l'économie de la connaissance et l'exode des cerveaux) où les sorties de devises pour l'Algérie ont été entre 10/11 milliards de dollars par an entre 2010/2019, l'objectif étant pour tout pays la dynamique du processus de développement. Il est démontré que ce ne sont pas les pays qui ont une balance commerciale équilibrée qui connaissent le taux de croissance élevé, la croissance des importations bien ciblées pour dynamiser le tissu productif interne en créant une valeur ajoutée additionnelle et en termes d'avantages comparatifs, les exportations. Comme pour éviter de fausses rumeurs, et c'est un secret de polichinelle (le FMI a toutes les données de l'Algérie ), toutes les banques centrales du monde publient régulièrement le niveau des réserves de change en incluant les réserves d'or. Pour l'Algérie les pouvoirs publics doivent publier régulièrement, structurellement, le niveau des réserves de change, celles placées au niveau national et celles placées à l'étranger, à court ou moyen terme, et à quel taux d'intérêt, l'idéal étant pour éviter les effets pervers des fluctuations monétaires que 40% sont libellés en dollars, 40% en euros, et 20% dans d'autres monnaies comme le Yen japonais, la livre sterling anglaise, le rouble russe ou le yuan chinois. Comme il faut inclure les droits de tirage spéciaux DTS détenus auprès du FMI où un décret publié au dernier Journal officiel (source APS du 17 octobre 2012) indique que l'Algérie a augmenté sa quote-part de 705,2 millions de DTS (équivalent de plus d'un milliard de dollars) le portant de 1,25 milliard de DTS à 1,96 md de DTS (près de 3 milliards de dollars cours de fin 2012) Qu'en est-il depuis ?

En conclusion, la monnaie rapport social traduisant le rapport confiance Etat/citoyens, est un signe permettant les échanges ne créant pas de richesses et la thésaurisation et la spéculation dans les valeurs refuges comme l'or, certaines devises ou certaines matières premières est nocif à toute économie. Aucun pays ne s'est développé grâce aux mythes des matières premières y compris l'or mais grâce au savoir et à la bonne gouvernance, à ne pas confondre avec le concept de démocratie de l'Occident et ce qui explique le succès au XXIème siècle de la Chine. Après avoir épuisé ses stocks d'or, avec la découverte de Christophe Colomb, l'Espagne a périclité pendant plusieurs siècles où en 1962, l'Algérie était plus développée. Et c'est ce qui attend les pays producteurs d'hydrocarbures qui ne vivent que grâce à cette rente. Cependant, le mythe de l'or dans la conscience populaire est important et l'opinion algérienne a besoin d'être éclairée sur le stock d'or, qui n'a pas bougé depuis 2009, alors que l'Algérie s'est lancée dans l'exploitation d'un gisement d'or et depuis 2009 différents ministres ont annoncé une production importante.. Les réserves de change de l'Algérie qui proviennent à plus de 98% des hydrocarbures sont passées de 194 milliards de dollars au 01 janvier 2014, à 62 au 31/12/2019, à 48 au 31/12/2020 et à 44 entre avril/mai 2021. Il existe deux hypothèses. Si, l'or est inclus dans le montant des réserves de change, nous aurons entre avril/mai 2021, 44 milliards de dollars moins 10 milliards de dollars soit 34 milliards de dollars de réserves de change en devises de différentes monnaies ou s'il n'est pas inclus alors nous aurons 54 milliards de dollars.

*Docteur, professeur des universités, expert international