Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Préparatifs de la saison estivale: La Commission d'inspection des plages à pied d'œuvre

par Rachid Boutlelis

En application des directives du wali d'Oran, concernant les préparatifs de la saison estivale, la Commission de daïra chargée de l'inspection des plages, entame des sorties à travers les localités côtières allant de St Roch à la plage «Les Andalouses», a-t-on appris, hier, de sources proches de la commune d'Aïn El Turck. Ces inspections visent à établir un état des lieux de la situation des plages, et des infrastructures d'accueil des estivants, assurent nos sources. Outre l'établissement d'une liste des besoins en matière de prise en charge des estivants (douchettes, kits sanitaires…), la Commission s'attèlera à constater de visu le problème lié au déversement des eaux usées, et surtout l'atteinte au littoral par le biais de constructions illicites sur les plages, notamment les garages à bateaux et autres gargotes de fortune. Elle aura aussi, pour mission de dresser un état des équipements en place, notamment les douches et les toilettes installées l'année dernière. Nos interlocuteurs indiquent que les sorties ne concernent pas uniquement les plages mais aussi les communes et localités balnéaires appelées à accueillir les estivants. Il faut signaler qu'en cette période de l'année, des tentatives de constructions illicites de baraques ou de transformation de certains garages à bateaux abandonnés, sont signalés par les habitants. Il s'agit généralement d'espaces qui peuvent être utilisés à des fins de création d'activités commerciales saisonnières. «Nous avons, à chaque fois, signalé ce phénomène qui se manifeste à la même époque de l'année, mais hélas le résultat est toujours le même. En été, ils sont, finalement, des dizaines à s'installer sur les plages et être la cause de leur enlaidissement, sans que cela ne semble plus offusquer quiconque», a fait remarquer, avec une pointe de dépit, un riverain de la localité de St Germain. Notons que ce malheureux état de fait a été, également, relevé et notifié sur un rapport de constat, établi par la Commission du Tourisme de la wilaya d'Oran, lors d'une visite d'inspection, effectuée, l'année dernière, qui a ciblé les plages de la contrée d'Aïn El Turck. En effet, chaque été, au déplorable constat de ces hideuses masures, faisant généralement office de gargotes et autres commerces de saison, s'ajoute fort malheureusement, l'autre phénomène des supposés abris à bateaux, qui sont en réalité destinés à des activités illicites. Un phénomène, dans un phénomène, qui s'impose sur les plages de ladite municipalité, à l'instar de celles d'El Ançor et Bousfer et ce, avec tous les impacts négatifs, sur le cadre de séjour des vacanciers, engendrés à travers la perpétration de cette transgression qui porte atteinte à l'environnement. De la petite localité de St Roch à celle de Bousfer, aucune plage ne semble avoir été épargnée par cette infraction. Notons que les éléments de la Police judiciaire, relevant de la Sûreté de daïra, ont plus d'une fois procédé à des contrôles, ayant ciblé de pseudo-abris de bateaux, dans la municipalité d'Aïn El Turck et ce, pour déloger des délinquants, qui y ont trouvé refuge. Des poursuites judiciaires ont été notifiées par les éléments de la PJ contre les contrevenants qui ont été interpellés, lors de ces opérations ‘coup de poing'.