Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Constantine - El-Khroub: Colère des exclus du logement

par A. Mallem

Hier matin vers 8h, c'est par centaines (les représentants des associations parlent de plus de 700) que les exclus du logement social, venus de plusieurs cités de la daïra d'El-Khroub, de Massinissa, de Aïn Nahass, d'Ali Mendjeli et bien entendu du chef-lieu de la daïra, se sont rassemblés devant la daïra d'El-Khroub, au niveau de la double voie conduisant à Batna et Guelma, pour couper à toute circulation cette voie rapide et exiger la présence du wali pour lui faire part directement de leurs problèmes.

Mais le wali a délégué à sa place le chef de la daïra de Constantine, M. Antri Azzedine, étant donné qu'El-Khroub est sans chef de daïra parce que le titulaire du poste a été touché par le dernier mouvement de changement et de mutations. Aussi, selon le représentant des associations de la société civile, M. Ali Benmohamed, que nous avons contacté hier, c'est vers 11h 30 «que la route a été libérée grâce aux efforts qu'il avait déployés lui-même auprès des protestataires. Et ce bien avant l'arrivée sur les lieux du chef de la daïra de Constantine, délégué par le wali», nous a-t-il assuré au sortir de la réunion tenue avec ce chef de daïra, le secrétaire général de la daïra d'El-Khroub, le président de l'APC d'El-Khroub et les membres de la commission formée par les organisations de la société civile et présidée par notre interlocuteur.

Et ce dernier de nous affirmer que le chef de la daïra était venu porteur du message du wali dont le contenu portait sur des assurances de prise en charge des revendications des protestataires. Ainsi, selon M. Benmohamed, le chef de la daïra a inscrit chaque réclamation sur un registre et son auteur sera convoqué individuellement au niveau de la daïra, a-t-il assuré. «D‘après les réclamations émises par les contestataires, il y a beaucoup de magouilles au niveau des dossiers de logement, même de ceux qui ont été déposés à la fin du siècle passé, commence à expliquer le représentant de la société civile. Et à ce propos, ajoute-t-il, le wali, dans son message, a indiqué qu'il y a un quota de 6.500 logements qui a été réceptionné dernièrement et dont une partie a été distribuée. Et dans ce quota, 4.000 logements vont l'être au courant du mois prochain. Le wali a promis qu'il y aura un traitement égal de tous les candidats et que celui qui ouvre droit à un logement sera servi sans faute. Bref, une commission a été constituée dont font partie les représentants de la société civile, que je préside personnellement, et c'est cette commission qui sera l'interface avec l'administration pour examiner et régler tous les problèmes existants», a expliqué M. Ali Benmohamed.