Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Université «3» Salah Boubnider: Nouvelle approche dans la signature des conventions

par Abdelkrim Zerzouri

Laborieuse, cette rentrée à l'université «3» Salah Boubnider, qui accueille à l'orée de l'année universitaire 2018-2019 pas moins de 2.771 nouveaux étudiants, dont 2.546 d'entre eux ont effectué leur inscription, portant le nombre global à quelque 18.000 étudiants qui y suivent leur cursus universitaire et 3.799 étudiants faisant partie des promotions sortantes.

Au sein de la même université, 9 résidences universitaires, d'une capacité de 2.000 lits chacune, ont ouvert leurs portes alors que 7 autres restent encore fermées, en l'absence de toute demande sur ce registre. Ce sont là des chiffres communiqués par le recteur de l'université ‘3' Salah Boubnider, lors d'une conférence de presse organisée, hier, au siège du rectorat, M. Bouras, qui a relevé que les inscriptions se sont déroulées dans les meilleures conditions, de telle sorte que la durée se limite à une dizaine de minutes pour finaliser tout le processus d'inscriptionavec remise de badge.

Et le conférencier, entouré de ses collaborateurs et des doyens des facultés, soulignera que 37 spécialités sont dispensées par cette université qui prend peu à peu des dimensions de ville universitaire, dans le sens le plus large du terme, avec une population de près de 40.000 personnes entre étudiants, encadrement pédagogique et personnels administratifs, et qui veut vivre au diapason de la vie économique, sociale et culturelle du pays. Le ministère a mis en place un procédé de conformité sur le plan des spécialités, surtout pour le master, notamment en regroupant les spécialités qui ont le même objet, donnant une meilleure mobilité aux étudiants sur le plan des équivalences (par exemple les spécialités des diplômes «licence» ont été abaissées de 17 à 12 spécialités). En matière d'infrastructures et équipements scientifiques, M. Bouras a annoncé la réception du centre audiovisuel, le centre de visioconférence, ainsi qu'un centre postal et un centre CNAS.

Le renforcement de la ‘chirurgie dentaire' avec 10 fauteuils dentaires ayant coûté 1,2 milliard de centimes et renforcement des laboratoires de la spécialité ‘pharmacie' en équipement moderne, ont été soulignés par le conférencier. Par ailleurs, M. Bouras révèlera une nouvelle approche sur le plan de la signature des conventions, préconisant la révision de toutes les conventions déjà liées avec d'autres universités locales et étrangères, ou celles qu'on va conclure dans le futur. «Désormais, toute signature de convention sera liée avec des axes et un planning précis des réalisations dans le temps», indiquera M. Bouras. «Au moment même où je vous parle, un groupe d'étudiants et d'enseignants de l'université de Blida, dans la spécialité gestion des déchets, est à l'œuvre avec des enseignants allemands», a-t-il ajouté, précisant que des étudiants algériens doivent se rendre en Allemagne, au mois de juin prochain, pour renforcer leurs connaissances dans ce domaine vaste et sensible. Non sans évoquer la participation de l'université «3» Salah Boubnider dans de nombreux programmes de recherche, dont on retiendra «Erasmus», un projet de développement de l'environnement économique en coopération avec des universités étrangères et autres «work shop» animés en Algérie et à Valencienne sous l'intitulé «Architecture et communication». Un master en «développement industriel» sera ouvert au mois de septembre 2019, a-t-il encore annoncé. Aussi, le conférencier parlera de la culture de la protection de l'environnement, qu'il ne faut pas négliger pour protéger les espaces et les lieux publics, avec la participation de tous les partenaires regroupés au sein de l'université «3» Salah Boubnider, dans les principes de l'éco campus. Relevons également qu'en matière de nouveauté, les nouveaux étudiants subissent tous une visite médicale, et les anciens étudiants passeront par cette visite médicale au courant de l'année universitaire.

Une disposition dictée, peut-être, par les dangers des maladies contagieuses et le souci des autorités du secteur de prévenir tout risque sur ce plan à travers un contrôle médical de la population estudiantine dès la rentrée. Et, inévitablement, M. Bouras parlera du dossier du logement de fonction pour les enseignants, dont il a hérité en cours de route, et lequel sujet a fait couler beaucoup d'encre. « Sur un total de 460 logements, 180 ont été distribués à leurs bénéficiaires et les clés de 160 autres, dont le tirage au sort a été effectué, seront remises aux concernés le 24 septembre prochain, alors que pour les 120 unités qui restent, on prévoit le tirage au sort à la fin du mois d'octobre, ou la première quinzaine du mois de novembre au plus tard », expliquera-t-il.