Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

En application de la dernière directive du wali: Port de gants obligatoire dans les commerces à caractère alimentaire

par J. Boukraâ

L'hygiène en restauration et dans tous les établissements à caractère alimentaire comme les fast-foods , les cafés maures et boulangeries consiste à recevoir des denrées alimentaires brutes, à les transformer et à les distribuer (en libre-service, ou sur la table du consommateur, tout en empêchant la multiplication des microbes qu'elles renferment (moisissures, levures, bactéries, virus) et en essayant d'en ajouter le moins possible. Ceux-ci sont responsables de l'altération des denrées et des toxi-infections alimentaires collectives. Dans ce cadre et en application de la dernière directive du wali d'Oran , relative à l'obligation du port des gants pour tout le personnel des boulangeries, fast-foods, cafés, crémeries et autres, la direction du Commerce va lancer une grande campagne de sensibilisation et d'information au profit des employés de ces établissements. Cette campagne sera suivie d'opérations d'inspection pour contrôler l‘application de ces nouvelles mesures. Le cas échant des sanctions seront prises.

L'objectif général est de mettre en place une politique unique et transparente en matière d'hygiène, applicable à toutes les denrées alimentaires et à tous les exploitants du secteur alimentaire. L'hygiène ne concerne pas seulement les ateliers de production mais également le magasin. Les vendeurs doivent respecter certaines règles d'hygiène pour éviter de contaminer les produits ou favoriser le développement microbien, mais également, pour répondre à certaines exigences de la clientèle. D'autre part et dans le cadre d'une grande opération de salubrité publique, la direction de la Santé d'Oran avait lancé une opération de contrôle, durant la saison estivale, à travers tout le territoire de la wilaya et plus encore sur la corniche oranaise et les sites à forte densité touristique. Cette opération vise à éviter tous risques de quelle que nature qu'ils soient, aux citoyens en général et aux estivants en particulier. Des agents de la direction ont sillonné les différents commerces de boucherie et les hôtels afin de vérifier l'application de la directive relative du contrôle médical des vendeurs et autres préparateurs de mets, à consommer sur place ou à emporter, ainsi que les agents qui sont en charge de l'accueil des citoyens. Notons que cette directive stipule que tout genre de personnel doit passer une visite médicale afin de s'enquérir de son état de santé et déceler tout danger de contamination, en cas de maladies graves, telles que la présentation d'eczémas sur les mains, des maladies dermatologiques contagieuses, psoriasis ou autres, des pathologies respiratoires, des hépatites.