Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Ali Haddad: «Le FCE n'a pas été dissous»

par Z. Mehdaoui

  Le Forum des chefs d'entreprises (FCE) n'est pas dissous. C'est ce qu'a affirmé hier le président de cette organisation à l'occasion du lancement de l'opération «Un Cartable pour l'Avenir».

En effet, le président du FCE, Ali Haddad, a tenu à mettre les points sur les «i», en soulignant clairement que contrairement à ce qui a été relaté dans certains organes de presse, le FCE n'a pas été dissous. «Autrement, nous n'aurions pas pu organiser l'activité d'aujourd'hui et je ne serai pas là à intervenir devant vous, en tant que président du FCE. De même que si le FCE a été dissous, je n'aurais pas été en mesure d'effectuer des déplacements à l'étranger en tant que président du FCE et de rencontrer des personnalités économiques et politiques tels que des ministres étrangers ou le nouveau président du Medef», a déclaré M. Haddad.

Le président du FCE a saisi cette occasion notamment pour parler de l'ambition de transformer le FCE en organisation d'employeurs. «Cette nouvelle organisation à laquelle nous aspirons a pour motivation le renforcement de l'efficacité de son intervention et de sa coopération avec les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et les organisations internationales», dira M. Haddad. Dans cette perspective, une demande officielle accompagnée de toutes les pièces justificatives a été déposée au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale en date du 14 juin 2018, selon lui.

Saisissant aussi cette opportunité, le président du FCE a réitéré son appel au président de la République Abdelaziz Bouteflika à l'effet de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. «Notre appel résulte de notre conviction inébranlable en un avenir prospère pour notre pays sous la conduite de son Excellence Monsieur le Président de la République Abdelaziz Bouteflika. Nous sommes dans un pays qui se distingue par le dynamisme de sa société civile avec un pluralisme politique singulier, une presse audacieuse et un mouvement associatif très actif. Chacun défend ses convictions selon ce que lui dicte sa conscience et dans le respect des opinions d'autrui», a-t-il déclaré à cet effet.

Arguments à l'appui : «la première grande réalisation du président de la République c'est d'avoir réussi, selon M. Haddad, grâce à des décisions clairvoyantes à rétablir la stabilité et la sécurité dans le pays. Notre pays vivait les affres d'une période sanglante et était au bord de l'effondrement».

Autres réalisations évoquées par le président du FCE, celle des chantiers de grande envergure qui sont réalisés, d'autres sont en voie de l'être, à l'instar de méga-programmes routiers et autoroutiers, de transport (métro et tramways, modernisation du rail), du grand port du centre, d'aménagement de zones industrielles, d'énergie, d'eau, de télécommunication et de fibre optique. Des programmes de logements exceptionnellement importants (3 millions de logements), destinés à répondre à la demande exprimée et à éradiquer l'habitat précaire alors que de nombreuses infrastructures d'éducation et de formation ont été réalisées.

Notons que l'événement célébré hier par le FCE intervient moins d'une semaine après la tenue de la première réunion du Conseil éxécutif du Forum des Chefs d'Entreprises.

A ce titre, le Conseil a évalué, selon M. Haddad, les projets en cours de réalisation et validé de nouveaux projets à concrétiser prochainement. «Je vous annonce, à cette occasion, la création imminente d'un incubateur pour le développement de startups ainsi qu'un cercle d'animation et de débats, le ‘Cercle Bakhti Belaïb'». «L'incubateur de startups, encadré par des compétences et expertises algériennes mondialement reconnues, sera le lieu d'émergence et d'éclosion de l'esprit entrepreneurial de nos jeunes. Alors que, le ‘Cercle Bakhti Belaïb', sera le lieu de confluences et d'animation ouvert aux experts dans tous les domaines, aux universitaires, aux artistes, écrivains et intellectuels», indiquera le président du FCE en poursuivant, «assumant pleinement le rôle d'organisation regroupant des entreprises citoyennes et socialement responsables, le Forum réalisera une école d'excellence en commerce et management de dimension internationale ainsi qu'une école de formation pour enfants autistes qui seront érigées à Sidi Abdallah et dont les études sont en cours de finalisation».

En termes de représentativité, tient à préciser M. Haddad, le FCE compte plus de 3.000 adhérents et 48 délégués de wilaya, issus de divers secteurs et dont les entreprises sont souvent leaders dans leurs domaines d'activité. Elles contribuent à ce titre de manière significative à la création de richesse et d'emplois en Algérie. Le FCE a également procédé à l'installation de plusieurs représentants dans les capitales étrangères. Sans oublier la mise en place de Jil FCE, une organisation exceptionnellement dédiée à porter la voix des jeunes entrepreneurs. Dans le cadre du dialogue entre le gouvernement et les partenaires sociaux et économiques, le FCE joue un rôle constructif avec une contribution appréciée de tous les partenaires.