Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Algérie-France: Une nouvelle usine de médicaments contre le cancer

par Ghania Oukazi

Conformément à la règle 51/49 régissant l'investissement étranger, IPSEN Pharma et ISLY Holding lancent la construction d'une usine en oncologie, en Algérie ; un investissement de plus de

20 millions d'euros, dans l'Industrie pharmaceutique nationale.

Le Laboratoire français IPSEN Pharma et son partenaire algérien ISLY Holding ont créé, à cet effet, une société mixte par un acte d'actionnariat qu'ils ont signé en marge de la réunion du Comité interministériel de haut niveau France - Algérie (CIHN), tenue à Paris, le 7 décembre 2017. L'investissement permettra, selon ses promoteurs, la création de 150 emplois directs et plusieurs autres indirects et aura «des retombées économiques certaines, particulièrement, en cette période où les pouvoirs publics cherchent à diversifier les secteurs d'activité et à réduire la facture d'importation.»

Ce sera, est-il noté dans le communiqué d'IPSEN Pharma, «la première usine, en Afrique, à produire des formes peptidiques à libération prolongée, avec des procédés spécifiques et complexes.» Procédés que le Groupe pharmaceutique français se dit être le premier à produire, à l'échelle continentale. L'usine fabriquera DECAPEPTYL® (Triptoreline), un médicament traitant précisément le cancer de la prostate, «3ème type de cancer qui touche les hommes en Algérie, selon le Plan national cancer 2015-2019.» Avec la précision que c'est «un champ thérapeutique considéré comme un véritable besoin de santé publique et une des priorités de l'Etat algérien en la matière.» Autre indication du médicament, «le traitement de plusieurs autres maladies, telles que l'endométriose, la puberté précoce, les fibromes utérins ou encore l'infertilité féminine.» La réalisation d'une usine spécialisée en oncologie «renforce la présence d'IPSEN Pharma, en Algérie, en devenant, ainsi, un acteur important contribuant au développement de l‘Industrie pharmaceutique dans le pays,» estiment ses responsables. IPSEN Pharma marque par cette réalisation, dix ans d'activité en Algérie.

De renommée mondiale, le Laboratoire est déjà engagé, dit le communiqué, dans huit spécialités pharmaceutiques dans différentes aires thérapeutiques, notamment en oncologie, urologie, gynécologie, endocrinologie, neurologie et en gastro-entérologie. «Des discussions sont en cours avec des sous-traitants locaux qui disposent d'unités de production, répondant aux normes GMP et aux exigences en termes de capacité de production, en vue de partenariats qui portent essentiellement, sur la fabrication de produits de santé familiale, BEDELIX®, TANAKAN® et FORLAX®,» soutiennent les responsables. IPSEN Pharma étudie, ajoutent-ils, également «la possibilité d'exporter vers l'Afrique sub-saharienne des produits fabriqués localement.»

Il est noté, dans le communiqué, que «le Laboratoire IPSEN Pharma apporte sa contribution dans la formation médicale continue des professionnels de la Santé, à travers de nombreux programmes de formation et de sensibilisation à l'amélioration et à l'actualisation des connaissances des praticiens et ce, dans l'objectif d'optimiser la prise en charge des patients algériens.»

IPSEN se présente comme étant un Groupe pharmaceutique «de spécialité internationale» et fait savoir qu'il commercialise aujourd'hui «plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe, dans plus de 30 pays. En 2016, le chiffre d'affaires du Groupe a été estimé à 1,6 milliard d'euros. Le Laboratoire ambitionne de devenir «un leader mondial dans le traitement des maladies invalidantes.» Son associé algérien -ISLY Holding- est «une société de prise de participation de droit algérien, intervenant dans des partenariats industriels dans des secteurs, outre le pharmaceutique, l'énergie et l'agroalimentaire,» lit-on. «Isly Holding intervient, dans le cadre de la diversification de ses prises de participation, avec une vision à long terme et une forte volonté de contribuer au développement d'une industrie locale,» est-il, en outre, affirmé. Les responsables d'IPSEN Pharma animeront, aujourd'hui, une conférence de presse à l'hôtel du ‘Val d'Hydra' pour, entre autres, détailler le projet de création de la société mixte algéro-française.