Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

12 ha de maquis, 12 de récoltes et 6 de broussailles détruits: 221 incendies enregistrés depuis le début de la saison estivale

par J. Boukraâ

  Les services de la protection civile d'Oran ont enregistré, depuis le début de la saison estivale, plus de 221 incendies entre feux de forêt, feux de broussaille et feux de récolte, selon un bilan communiqué par cet organisme. Ce même bilan a relevé que ces incendies ont touché une trentaine d'hectares, dont 15 de maquis, près de 6 de broussailles et une douzaine d'hectares de récoltes et d'arbres fruitiers. Les feux ont détruit également, près de 3.500 bottes de foin, a-t-on ajouté. L'amélioration des dispositifs de prévention et de lutte contre les incendies, cette année, notamment les dispositifs de proximité près des forêts ont aidé à empêcher la propagation des feux lors de plusieurs opérations d'extinction des flammes d'importants d'incendies enregistrés, cet été, comme celui enregistré la semaine passée, dans la forêt de Sidi Ghalem dans la commune de Tafraoui. Selon la protection civile « en cette période de sécheresse, les risques d'incendies sont au maximum. Un brin de vent et le risque est encore augmenté. Toutefois, l'imprudence est à l'origine de 8 feux sur 10.

Les principales causes de feux de forêt sont les jeux d'enfants, les mégots, les barbecues et la malveillance. Alors la prudence est de mise. « Les catastrophes commencent souvent dans les sous-bois puis les résineux et les feuillus s'enflamment comme des torches. La fumée monte dans les airs. C'est elle qui de loin indique la présence d'un feu de forêt. Plus le vent est fort, plus l'incendie se propage rapidement. Il devient, alors, de plus en plus difficile à contrôler », souligne la protection civile. Cette année, le plan de prévention des feux de forêt a mobilisé tous les moyens humains et matériels de prévention et de lutte contre ce fléau, et ce, en coordination entre le secteur des forêts, la protection civile et d'autres services de wilaya. Aussi, afin de lutter contre les feux de forêt du 1er juin au 31 octobre, les feux d'incinération des déchets végétaux, barbecues, feux de camp…) sont interdits dans les forêt, à Oran. La conservation des Forêts d'Oran a interdit tous les feux, mais par manque de civisme les citoyens continuent de bafouer toutes ces règles. Ainsi, des dizaines d'hectares de forêt sont ravagés, chaque année, par le feu à Oran.