Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Lutte contre l'introduction de bactéries: Formations des douaniers dans le domaine phytosanitaire

par K. Assia

Une formation au profit des agents et des cadres des douanes exerçant dans les inspections divisionnaires d'Oran Port et Oran Extérieur a été organisée hier par la direction régionale des douanes d'Oran en collaboration avec l'institut de la protection des végétaux à l'école nationale des douanes sise à Maraval, a-t-on appris auprès de la cellule de la communication de la direction régionale des douanes. Ce stage de perfectionnement a englobé deux communications dont l'une relative à «la vigilance contre l'introduction de la bactérie tueuse xylella fastidiosa laquelle a été animée par la directrice de la station régionale de la protection des végétaux à Oran alors que la seconde communication a été présentée par un inspecteur principal du service phytosanitaire sur «la lutte contre l'introduction du charançon rouge», une véritable menace pour le palmier. Avec la saison estivale et le flux considérable des voyageurs qu'enregistrent le port et l'aéroport international d'Es-Sénia, la vigilance est de mise quant à l'introduction des végétaux sur le sol algérien. Idem si l'on tient compte du volume d'exportation des dattes, sachant que le bilan communiqué à l'occasion indique qu'une quantité de 3.969.321 tonnes de dattes ont été exportés en 2017 et 92. 730 tonnes ont été exportés de janvier à juin 2018 à partir du port d'Oran vers les pays d'Europe. A l'inspection divisionnaire Oran Extérieur, les statistiques font état de 48.168 kg de dattes exportées, pour une valeur de 8.981.241 DA, à partir de l'aéroport international d'Es-Sénia. Notons par ailleurs que cette formation s'inscrit dans le cadre du plan stratégique 2016–2019 de la direction générale des douanes algériennes (DGD) lequel vise à améliorer les ressources et les compétences humaines et à mettre au diapason international les leviers de l'économie nationale en s'appuyant sur les substrats de l'intelligence économique.