Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Constantine - Cité El-Mouna: Un cadre de vie qui se dégrade

par A. Mallem

  Le président de l'association de quartier de la cité El-Mouna, un ensemble d'habitations individuelles construites sur la rive gauche de Oued-El-Had, dans le prolongement de la cité Bentchicou, et situées administrativement dans le secteur urbain d'El-Gammas, M. Sayah Mouloud en l'occurrence, nous a contactés hier au sujet du cadre de vie dans lequel évoluent les 400 habitants de la cité, lequel cadre de vie se dégrade d'année en année. «Les autorités communales se comportent envers nous comme si nous étions situés sur une autre planète», a-t-il commencé à expliquer. «Aussi, poursuit-il, nous ne bénéficions d'aucune prise en charge par les services de la mairie en matière d'aménagement urbain sous prétexte que nos habitations ont été classées parmi les constructions illicites. Il est vrai que nous avons acquis les terrains sur lesquels nous avons construits par la procédure ‘Orfi', mais n'empêche qu'à chaque élection, on nous promet de régulariser notre situation. Et chaque délégué qui est passé par le secteur d'El-Gammas nous avait promis aussi de goudronner les rues, de nous installer l'éclairage public et de prendre en charge le ramassage des ordures ménagères.

Aujourd'hui, a poursuivi encore M. Sayah, nous en sommes à notre 4e délégué de secteur, mais rien de tel n'a été fait et notre situation s'est encore dégradée. Ne sommes-nous pas des citoyens de la commune au même titre que tous les autres ?». Et d'annoncer, sans trop y croire, que les autorités concernées de la wilaya ont enfin accepté les dossiers de régularisation de situation des constructions de la cité El-Mouna et qu'ils vont pouvoir évoluer dans la légalité. «Pourtant, a ajouté notre interlocuteur, le délégué du secteur d'El-Gammas, qui a été installé dans le sillage des dernières élections, m'a promis de se rendre dans notre quartier pour prendre connaissance des problèmes des habitants, mais il y a maintenant deux semaines que j'attends sa visite».

Mais lorsque nous avons contacté M. Akli Sofiane, le délégué du secteur d'El-Gammas, celui-ci a répondu clairement qu'il se rend chaque jour dans les cités Bentchicou et El-Mouna pour recenser les problèmes des habitants de ces deux quartiers. «Je suis allé plus d'une fois dans cette cité d'El-Mouna à la rencontre de M. Sayah pour qu'il me montre les endroits de la cité où il y a des problèmes. Malheureusement, ce président de l'association de quartier est constamment absent. Malgré cela, je poursuivrai mes visites dans ce lieu pour contacter les membres de l'association et pouvoir travailler ensemble à régler les problèmes soulevés», a répondu M. Akli.